Le forcené du Lardin-Saint-Lazare introuvable : 300 gendarmes à ses trousses

Publié le 30 mai 2021 à 20h00, mis à jour le 31 mai 2021 à 0h06

Source : JT 20h WE

Les hommes du GIGN n’ont pas réussi à raisonner l’ancien militaire de 29 ans, il est toujours en fuite dans une forêt tout près du Lardin-Saint-Lazare en Dordogne. Sur fond de violences conjugales, il a tiré à plusieurs reprises sur les gendarmes.

Les autorités en sont persuadées, le temps joue en leur faveur. Attendre que le suspect s’épuise, c’est cette stratégie que privilégient les 306 gendarmes mobilisés sur place. C’est la seule façon d’éviter un affrontement avec l’homme de 29 ans qui a déjà tiré deux fois sur les forces de l’ordre. La zone où il est retranché est vaste et difficile d’accès, environ quatre kilomètres carrés que cet hélicoptère survole en continu. Mais au-dessus de cette forêt, le repérer paraît très compliqué.

Au sol, pour éviter qu’il ne s’échappe, un barrage arrête tous les véhicules aux alentours. Les gendarmes contrôlent chaque coffre. “À l’heure où je vous parle, nous ne l’avons pas trouvé. Nous ratissons et nous affinons les indices dont nous disposons. Il y a eu des contacts, mais pas des contacts oraux avec l’individu”, précise Frédéric Périssat, préfet de la Dordogne.

Muni d’un carabine et d’un couteau, l'ancien militaire, père de trois enfants, est considéré comme très dangereux. Condamné à quatre reprises pour des frais de violences conjugales, il porte un bracelet électronique pour l’éloigner de son ancien domicile. C’est pourtant là qu’il s’est rendu vers minuit la nuit du samedi dernier. Alcoolisé, il voulait tirer sur le conjoint de son ex-compagne, mais l’a raté.

Débute alors une traque qui dure près de quinze heures. Pour ne prendre aucun risque, les habitants du Saint-Lazare sont priés de rester chez eux. Les recherches vont continuer cette nuit. Les autorités ont d’ores et déjà annoncé que les écoles proches de la zone resteront fermées lundi.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info