Trois "voleurs très chevronnés" qui détroussaient depuis des années des passagers de première classe dans des TGV entre Paris, Nice et Genève ont été arrêtés et écroués.
Ils avaient amassé un butin estimé à 400.000 euros, a-t-on appris de source policière.

Trois "voleurs très chevronnés" qui détroussaient depuis des années des passagers de première classe dans des TGV entre Paris, Nice et Genève ont été arrêtés et écroués, après avoir amassé un butin estimé à 400.000 euros, a-t-on appris jeudi de source policière.

Les membres de cette "équipe de voleurs très chevronnés et très aguerris" montaient, munis de billets, dans des voitures de première classe des lignes TGV parcourant la vallée du Rhône et la Côte d'Azur, a expliqué le chef de la sûreté départementale des Bouches-du-Rhône, David Brugère, lors d'une conférence de presse. Les malfaiteurs dépouillaient ensuite leurs voisins, fouillant ou s'emparant des bagages laissés sans surveillance.

Les trois hommes ont reconnu se livrer à ces vols depuis cinq ou six ans

C'est un vol filmé à la gare d'Aix TGV fin avril 2022 qui a mis les enquêteurs sur la piste de cette équipe composée de deux voleurs et un receleur. Sur les images, le voleur dérobe pour 50.000 euros de bijoux dans une mallette située sous le siège de sa voisine, qui ne s'est rendue compte de rien sur le moment.

Après une enquête de plus de quatre mois, les policiers ont finalement reconstitué le mode opératoire des trois hommes, déjà connus des services de police et condamnés pour des faits de vols et de recel, avec l'aide de la police ferroviaire et de la sécurité des trains. 

Les trois hommes ont reconnu se livrer à ces vols depuis cinq ou six ans, en utilisant différents stratagèmes. L'un d'entre eux, âgé de 57 ans et résidant dans le pays niçois, avait ainsi l'habitude de se grimer en femme.

Le deuxième voleur, âgé de 40 ans, et le receleur, ex-propriétaire d'un magasin de montres de luxe à Paris, âgé de 47 ans, résident eux à Marseille. Une fois leurs larcins commis, les voleurs descendaient à la gare où les attendait un des membres du trio, avec une voiture préalablement garée. La police a ainsi constaté cinq opérations similaires. Lors d'une perquisition dans un appartement du centre-ville de Marseille, proche de la gare Saint-Charles, où les trois hommes stockaient leurs prises, les enquêteurs ont saisi 137.000 euros en liquide. Près de 100.000 euros ont également été gelés sur des comptes bancaires.

Des centaines d'objets ont aussi été retrouvés, stockés depuis des années pour certains, d'une valeur d'au moins 150.000 euros : parmi ce butin, des sacs Louis Vuitton valant jusqu'à 1.500 euros, des chaussures à 600 euros, de la maroquinerie, des appareils photos ou des bijoux. Mais aussi une montre d'une valeur estimée à près de 70.000 euros dérobée en 2019 à un touriste américain résidant en Californie. Les trois hommes encourent jusqu'à sept ans de prison.


TF1 | Reportage P. Lefrançois, H.P. Amar, F. Miara

Tout
TF1 Info