Traque dans les Cévennes : le fugitif s'est rendu

Double meurtre dans les Cévennes : le père du fugitif l'appelle à se rendre dans un message audio

MM avec AFP
Publié le 14 mai 2021 à 7h01, mis à jour le 14 mai 2021 à 16h35
JT Perso

Source : TF1 Info

RECHERCHES - Le père du fugitif dans les Cévennes l’a appelé à se rendre aux gendarmes, jeudi 13 mai. Le jeune homme est en fuite depuis 48 heures après le double-meurtre de son patron et d’un collègue, dans une scierie des Plantiers, dans le Gard.

"J'ai la garantie qu'il n'y aura pas feu si tu te rends maintenant, mon fils fais-moi confiance." C’est dans un message audio que Frédéric Marcone appelle à la reddition son fils. "Valentin, c'est papa, je t'aime, on t'aime, (...) nous sommes tous avec toi, bisous, papa", a-t-il tenté de le ramener à la raison.

"Iroise est magnifique, elle a dormi dans mes bras pendant deux heures, elle a besoin de toi, de son papa, Blandine a besoin de toi, elle est forte, elle a besoin de toi", a poursuivi le père en faisant allusion à la fille et la femme du suspect.

Suspect toujours en fuite, lourdement armé

Valentin Marcone, 29 ans, est traqué depuis 48 heures par un important dispositif composé de 300 gendarmes, épaulés par le GIGN et huit hélicoptères. Le suspect s’est retranché dans une forêt des Cévennes après le double-meurtre du patron de la scierie où il était employé et d’un collègue qui s’est interposé. 

Mais sa traque reste, pour le moment infructueuse : "L'hypothèse désormais c'est qu'il aurait pu prendre la fuite plus loin, au-delà du périmètre de 15 km2 que nous fouillons depuis le départ", a expliqué la porte-parole de la gendarmerie en Occitanie. "Le gars est du pays, chasseur, il connaît tout, il connaît toutes les combines, tous les passages, c'est très difficile pour ceux qui ne connaissent pas le territoire", reconnaît un habitant du village des Plantiers.

Lire aussi

Plus tôt dans la journée, la gendarmerie du Gard et de l'Hérault ont donc diffusé sur leurs réseaux sociaux un portrait-robot pour accélérer la recherche du suspect. "Type européen, 1,70 m, treillis vert et veste de camouflage, considéré comme dangereux", ont prévenu les forces de l’ordre. Il est toujours caché dans un terrain très accidenté, armé d’une arme de poing et d’un fusil de précision qui inquiète les gendarmes.


MM avec AFP

Tout
TF1 Info