Lille : des questions après le drame

Publié le 13 novembre 2022 à 20h02, mis à jour le 13 novembre 2022 à 21h47

Source : JT 20h WE

Deux immeubles se sont effondrés, samedi 12 novembre, dans le centre-ville de Lille. Une enquête a été ouverte pour déterminer l'origine du drame. La sécurisation de la zone ne semble pas avoir été à la hauteur des risques.

Au lendemain de l'effondrement, des enquêteurs de la ville doivent comprendre comment deux immeubles ont pu s'écrouler si soudainement, retracer heure par heure le cours des évènements de la nuit de vendredi à samedi, lorsqu'à 3h du matin, un résident rentre chez lui.

Dans le hall, il découvre que le mur porteur est sur le point de céder. "Ça continue à bouger au fait au niveau du mur qui est un peu flanché. Je prends mon téléphone, j'appelle les pompiers. Ils sont arrivés assez vite, en 10 minutes. Ils ont toqué aux portes pour faire sortir ceux qui étaient là", raconte Thibaut. À 5h30 du matin, les dix résidents quittent le bâtiment, les secours partent.

"Quand on est dans une situation de ce type, on est dans une situation qui est instable où on ne peut pas préjuger de ce qui va se passer. Et donc, le scénario vraiment le pire c'est l'effondrement. Ça n'arrive pas forcément systématiquement. Mais par sécurité, on se doit normalement de faire évacuer, de faire un périmètre de sécurité si on est en centre-ville ", déclare Marc Milleret, expert en pathologie des bâtiments - ITEXA.

Pourtant à 9 h, lorsque l'immeuble s'écroule, les bâtiments voisins sont toujours occupés et il n'y a pas non plus de périmètre de sécurité. Les passants sont à quelques mètres seulement des gravats. Pourquoi ce choix ? Sollicitée, la mairie ne nous a fourni aucune explication. Une enquête est ouverte. Elle devra aussi déterminer les causes de l'effondrement.

TF1 | Reportage C. Diwo, S. Jou, R. Roiné


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info