Une enquête a été ouverte après la diffusion sur les réseaux sociaux d'images montrant un homme partiellement dénudé après une empoignade avec un policier.
La vidéo aurait été filmée jeudi 30 mars à Lyon, en marge d'une manifestation contre les violences policières.

Comme après chaque altercation entre forces de l'ordre et manifestants, les images tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Cette fois, il s'agit d'un homme finissant partiellement dénudé après une empoignade avec un policier en marge d'une manifestation à Lyon. 

Une vidéo suffisamment parlante pour que l'Inspection générale de la police nationale (IGPN, "la police des polices") s'en saisisse. Une enquête a en effet été ouverte du chef de "violences sans ITT par personne dépositaire de l'autorité publique", a expliqué le parquet.

3 000 manifestants contre "les violences policières"

On y voit un homme plaqué au sol par un membre des forces de l'ordre, de nuit, en pleine rue, et terminant partiellement dénudé, le pantalon baissé. Selon le compte Twitter Lyon Insurrection, qui se présente comme un "média alternatif et indépendant de la région lyonnaise", la scène s'est déroulée jeudi 30 mars, en marge d'un rassemblement en soutien aux "victimes" de Sainte-Soline, où une violente manifestation avait eu lieu, le 25 mars, contre un projet de méga-bassine controversé. 

Ce jeudi soir, à Lyon, jusqu'à 3000 manifestants s'étaient rassemblés "contre les violences policières". Un poste de police municipal a été dégradé, ses vitres cassées, des bennes à verre ont été renversées et plusieurs feux de poubelles allumés.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé dans une interview au Journal du dimanche que "36 enquêtes judiciaires" avaient été ouvertes par l'IGPN et deux par l'IGGN (l'équivalent pour les gendarmes) depuis le début de la mobilisation contre la réforme des retraites.


Virginie FAUROUX

Tout
TF1 Info