Le 20h

Mediator : l’épilogue de l’un des plus grands scandales sanitaires français

TF1
Publié le 29 mars 2021 à 20h16, mis à jour le 30 mars 2021 à 11h20
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - Les laboratoires Servier, qui ont fabriqué et commercialisé le médicament pendant 33 ans, ont été reconnus coupables. La justice estime qu'ils en connaissaient la dangerosité et ont trompé les consommateurs.

Sur les 6 500 victimes recensées par la justice, elles ne sont que quelques dizaines à avoir fait le déplacement jusqu'à Paris pour écouter la décision du tribunal. Beaucoup ont renoncé en raison de leur état de santé. Être victime du Mediator, c'est de rester jusqu'à la fin de ses jours. Ce médicament antidiabétique a été utilisé comme coupe-faim.

La justice a reconnu que les laboratoires Servier en connaissaient la dangerosité et ont trompé les consommateurs. Ils sont condamnés à une peine d'amende versée à l'Etat de 2,7 millions d'euros. Jacques Servier est décédé en 2014. Mais son ancien bras droit Jean-Philippe Seta écope de quatre ans de prison avec sursis et 90 600 euros d'amende.

Ces peines sont trop légères selon les parties civiles, et notamment la pneumologue Irène Frachon. "Il y a une difficulté dans le droit pénal à punir correctement les délits de ce type-là, qui relèvent de la délinquance en col blanc", a réagi celle qui a révélé l'affaire au grand public.

Les laboratoires Servier devront tout de même verser plus de 180 millions d'euros aux victimes en réparation des nombreux préjudices subis. L'Agence nationale de sécurité du médicament est aussi condamnée à 303 000 euros d'amende pour "avoir failli dans sa mission de police sanitaire".


TF1

Tout
TF1 Info