Quelques jours après l'assassinat de Philippe à Grande-Synthe, de nombreuses questions restent sans réponse.
Les deux mineurs mis en examen expliquent avoir "fixé un rendez-vous" à la victime via un site de rencontre "en se faisant passer pour une jeune fille mineure".
La famille de Philippe assure de son côté que le jeune homme se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment.

Philippe a-t-il été la cible d'un guet-apens ? Ou alors, était-il au mauvais endroit au mauvais moment ? Quatre jours après la mort de ce jeune homme de 22 ans, tué à Grande-Synthe (Nord) ce mardi 16 avril, les enquêteurs ne ferment aucune piste. 

Les deux mineurs de 14 et 15 ans, mis en examen pour assassinat et placés en détention provisoire ce vendredi, ont expliqué aux policiers avoir "fixé un rendez-vous" à la victime sur un parking près d'une supérette via "un site internet de rencontre dénommé Cocoland, en se faisant passer pour une jeune fille mineure", a expliqué la procureure de Dunkerque Charlotte Huet en conférence de presse. 

"Les mis en cause affirment avoir vérifié que la victime était bien la personne ayant répondu à l'annonce en l'appelant et en entendant la sonnerie de son téléphone", a-t-elle ajouté, précisant : "J'insiste, ce sont leurs déclarations et l'exploitation des téléphones saisis permettra de préciser ces éléments". D'autres suspects sont recherchés par les enquêteurs. 

Un piège destiné à un autre homme ?

Les proches de Philippe, eux, avancent une toute autre version. Vendredi, juste après la marche blanche organisée en hommage au jeune homme, ils ont affirmé avoir été contactés par un homme. C'est lui qui aurait eu rendez-vous sur ce parking avec une jeune fille. Le piège lui aurait en fait été destiné. 

"La personne nous a contactés, nous a envoyés un message, elle va faire une déposition à la police", a raconté Amine Bensaber, un ami proche de la victime, aux médias. "C'est effectivement un lieu de rencontre, Philippe allait juste chez son ami, il l'a croisé par hasard, il était là au mauvais moment". La justice confirme être en train de vérifier ce témoignage.

Les enquêteurs s'intéressent également au lien potentiel entre l'agression de Philippe et d'autres faits similaires qui se sont déroulés ces dernières semaines dans la même ville. Autre fait troublant, dans la nuit de vendredi à samedi, un adolescent de 15 ans a été transporté à l'hôpital après avoir été passé à tabac et laissé nu dans les rues de la ville. Il s'agit du cousin de l'un des agresseurs présumés de Philippe.


La rédaction de TF1info | Reportage : Baptiste Guenais, Jeanne Quancard, Pascal Marcelin

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info