Le débat sur la chasse s'invite dans la campagne

Nouvel accident : une randonneuse victime de la chasse

Publié le 20 février 2022 à 13h00, mis à jour le 21 février 2022 à 11h17
JT Perso

Source : JT 13h WE

Dans le Cantal, une randonneuse de 25 ans a été tuée involontairement lors d’une battue aux sangliers. La jeune fille de 17 ans, à l’origine de cet accident de chasse, a été placée en garde à vue.

Un drame s’est produit à Cassaniouze (Cantal). Alors que sur les sentiers, une battue aux sangliers était organisée, la victime, une jeune femme de 25 ans, était partie en randonnée, accompagnée de son petit ami. C’est un médecin en vacances qui lui a prodigué les premiers soins, mais en vain.

Ce dimanche matin, Pierre Coudon, agriculteur, a du mal à cacher sa colère et son indignation. "J’ai une pensée pour cette famille, parce que ça aurait pu être la mienne qui aurait été se promener dans les bois et dans les sentiers. C’est grave. Je n'avais pas dormi la nuit", lance-t-il. Les sangliers ont détruit ses champs. Pierre Coudon réclame aujourd’hui une réglementation sur les armes employées.

La balle mortelle a été tirée par une jeune fille de 17 ans. Elle participait à la battue. Ce matin à Cassaniouze, la communauté des chasseurs se mure dans le silence. La question est de savoir si cette battue s’est déroulée dans les règles. C’est ce que doit déterminer le Procureur de la République. Testée négative aux stupéfiants et à l’alcool, la jeune chasseuse est actuellement en garde à vue. Une enquête pour homicide involontaire a été ouverte.

TF1 | Reportage N. Chiesa, C. Olive


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info