Deux individus ont tenté de braquer un fourgon blindé, ce lundi 15 janvier vers 6h du matin, à Champigny-sur-Marne.
Les convoyeurs ont fait usage de leurs armes et sont parvenus à fuir le lieu d'attaque, sans butin.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

Une dizaine de douilles étaient encore minutieusement répertoriées par la police scientifique plusieurs heures après l'attaque. Ce lundi 15 janvier, autour de 6h du matin, un fourgon blindé a été pris d'assaut par deux individus armés à Champigny-sur-Marne. "J'ai entendu quatre coups de fusil. Pan ! Pan ! Pan ! Pan !", raconte un riverain, brutalement réveillé par la tentative de braquage.

Des tirs sans blessés

"J'ai quand même eu peur sur l'instant. On s’est arrêté, on s’est dit 'mais c’est quoi ?'. C'est quand on a ouvert les fenêtres vers 7h et quelques que l’on a vu qu’il y avait la police. On s’est dit 'si ça se trouve, c'est la banque'", commente une autre habitante de la commune.

La violente attaque a effectivement eu lieu au niveau d'une banque, dans la rue Maurice Thorez de cette commune de Val-de-Marne. Deux assaillants se sont cachés non loin de l'agence et pointent des armes automatiques de type M16 sur les convoyeurs, à leur descente du fourgon. Les hommes font usage de leur arme de service, des tirs sont échangés, sans faire de blessés. Les convoyeurs parviennent alors à remonter dans leur fourgon et à s’extraire du piège tendu par les assaillants.

Un échec donc pour les deux individus, alors que ce type d'attaque est de plus en plus rare. "Certaines sont déjouées par les forces de l’ordre. Il y a des moyens de sécurité importants qui ont été mis en place au niveau des fourgons blindés aujourd'hui, donc c’est vrai que c’est beaucoup plus difficile d’attaquer des fourgons blindés aujourd’hui", explique Olivier Dupeyre, délégué syndical CFTC Transports au sein de la société Brinks à laquelle faisaient partis les convoyeurs. 

Sans butin, les deux auteurs de l'attaque sont toujours en fuite et activement recherchés. Une enquête a été ouverte par le parquet de Créteil pour "tentative d’homicide volontaire en bande organisée", " tentative de vol avec arme en bande organisée" et "association de malfaiteurs". La Brigade de répression du banditisme de la police judiciaire parisienne a été saisie.


A. Lo. Reportage TF1 Henry Dreyfus, Martin Bornet, Paul Bouffard

Tout
TF1 Info