Pierre Palmade sera jugé en octobre prochain pour blessures involontaires, après le grave accident de la route qu'il a provoqué en février 2023.
Trois passagers d'une même voiture avaient été grièvement blessés dont une femme enceinte de six mois qui avait perdu son bébé à naître.
Le parquet avait pourtant requis un procès pour "homicide" et blessures involontaires.

Plus d'un an après l'accident de voiture, Pierre Palmade va être jugé pour avoir blessé "involontairement", sous l'emprise de stupéfiants, un enfant de six ans, son père de 38 ans et une femme enceinte de six mois qui a perdu son bébé. Or, le procureur avait demandé un jugement pour homicide involontaire. Pourquoi le juge ne l'a-t-il pas suivi ? Selon une expertise médicale, le fœtus est mort dans le ventre de sa mère. Dans la loi, un homicide ne peut concerner qu'un être vivant à la naissance.

Jusqu'à 14 ans de prison

"Si l'enfant avait respiré ne serait-ce qu'une seconde à la sortie du ventre de sa mère, il aurait été considéré comme un être vivant  et donc Pierre Palmade aurait pu être jugé pour homicide involontaire", explique Claire Le Bret Desaché, avocate au Conseil d'Etat et à la Cour de cassation. Déjà condamné pour possession de stupéfiants, l'humoriste est récidiviste. Sa peine encourue est donc multipliée par deux, pour blessures involontaires jusqu'à 14 ans de prison et 200.000 euros d'amende. Mais c'est bien moins que pour un homicide involontaire, jusqu'à 20 ans de prison et 300.000 euros d'amende.

L'avocat des victimes déplore une décision "consternante". "Le juge d'instruction avait l'occasion de tirer les conséquences de ce drame et de faire évoluer le droit vers plus d'équité et de justice", déclare Mourad Battikh, avocat des parties civiles. Ces dernières ont encore dix jours pour faire appel de cette décision.


La rédaction de TF1 | Reportage Lise Cloix, Sophie Chevallereau, Paul Bouffard

Tout
TF1 Info