Le 20h

Policier blessé à l’arme blanche à Cannes : qui est l’agresseur ?

Publié le 8 novembre 2021 à 20h00, mis à jour le 8 novembre 2021 à 21h07
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

Des policiers ont été attaqués au couteau ce matin devant le commissariat de Cannes. L'assaillant de nationalité algérienne n'était pas inscrit au fichier des personnes radicalisées. Il a été blessé par un tir de riposte.

Lundi matin à 6h34, ces quatre policiers, dans la vidéo en tête de cet article, prennent leur service et montent à bord de leur véhicule. Alors qu'ils s'apprêtent à partir, un homme se rapproche d'eux. Il fait mine de demander un renseignement pour se faire ouvrir la fenêtre arrière. Il porte alors un violent coup de couteau au thorax d'un premier policier. L'agresseur fait ensuite le tour du véhicule et tente de poignarder la cheffe de bord qui vient de sortir. Les autres policiers font feu et touchent l'individu à deux reprises sans atteindre leur collègue. À peine douze secondes séparent le premier coup de couteau de cette riposte. Les policiers se mettent ensuite rapidement en protection en vérifiant si un autre agresseur n'arrive pas depuis la rue. Tout se passe sur le parking du commissariat central de Cannes, à moins de 500 m du front de mer.

L'agresseur est grièvement blessé. Les deux policiers, indemnes grâce à leurs équipements, sont très choqués. "Les vêtements et les gilets pare-balles étaient dans un état catastrophique. Ça vous montre la force, la volonté et la puissance du geste. Les vêtements sont lacérés. Le gilet pare-balles a été attaqué jusqu'à la plaque qui permet de nous protéger. En d'autres termes, on a affaire à quelqu'un qui avait envie de tuer du flic", indique Laurent Martin de Frémont, syndicat unité SGP Police.

Le domicile du suspect a été perquisitionné. Il n'est pas fiché pour radicalisation religieuse, mais il aurait invoqué le nom du prophète Mahomet au moment des faits. Âgé de 37 ans, de nationalité algérienne, il se trouvait et en France depuis 5 ans de façon régulière grâce à un titre de séjour obtenu en Italie. Dans son quartier, ses voisins affirment qu'il travaillait à Cannes comme plombier. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rapidement rendu sur place. Le parquet de Grasse a ouvert une enquête pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique. La piste terroriste est explorée, mais pour l'heure non confirmée.