Policière agressée : une femme séquestrée pendant 2h30 dans son appartement par le suspect

MM
Publié le 28 mai 2021 à 22h07, mis à jour le 29 mai 2021 à 20h16

Source : TF1 Info

ATTAQUE - L'assaillant a séquestré une femme chez elle avant son face-à-face avec les gendarmes. Hospitalisée, cette dernière est "très choquée". Elle est désormais l'une des témoins clés de cette enquête.

Une séquestration interminable en présence de l'assaillant armé. Vendredi 28 mai, à la Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), près de Nantes, l'homme qui a d'abord agressé une policière au couteau dans un commissariat, et a ensuite attaqué un policier, "a pénétré dans un appartement occupé par une jeune femme et il l'a séquestrée pendant environ deux heures et demie", a précisé, dans la soirée, le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

Cette personne, "très choquée", a été hospitalisée. "Son état de santé ne permet pas" de l'interroger à ce stade, a poursuivi le procureur.

L'agresseur a été atteint au niveau de l'abdomen
Pierre Sennès, procureur de la République de Nantes

Puis, "à 13h10", l'assaillant "s'est mis sur le balcon et a aperçu l'enceinte de la gendarmerie de La-Chapelle-sur-Erdre. Cet individu a tiré les six balles que contenait son arme." Une arme qu'il avait dérobé à la policière attaquée au couteau. "Sur cette première phase d'échanges de coups de feu, il n'y a pas eu de blessés".

L'homme a ensuite "tiré au moins trois coups de feu sûrs, peut-être quatre" vers les gendarmes. L'un d'eux "a été atteint au niveau du genou, un second gendarme au niveau du coude. Un gendarme a reçu un troisième coup de feu qui, fort heureusement, est venu se bloquer dans le gilet pare-balle." "Les gendarmes ont riposté et l'agresseur a été atteint au niveau de l'abdomen. Il est décédé après les tentatives des services de secours", a poursuivi Pierre Sennès.

L'assaillant, âgé de 40 ans, est décédé après avoir été touché par balles lors de son interpellation. La policière agressée en premier lieu a été "sérieusement blessée" mais "il semblerait que son pronostic vital ne soit pas engagé", a également indiqué le procureur de la République de Nantes.


MM

Tout
TF1 Info