Le 13H

Policiers agressés à Valenciennes : "On est très choqués", indique le syndicat Alliance

TF1
Publié le 14 décembre 2020 à 17h35, mis à jour le 14 décembre 2020 à 21h49
JT Perso

Source : TF1 Info

VIOLENCES - Dimanche après-midi, deux policiers ont été agressés par une quinzaine d'individus dans un quartier sensible de Valenciennes, lors d'une intervention après un rodéo urbain. Le syndicat de police Alliance réclame "des peines sévères" pour les agresseurs.

L’émotion était vive à Valenciennes ce lundi 14 décembre, du côté des forces de l’ordre, après l’agression dimanche après-midi de deux policiers dans le quartier sensible de la Briquette, lors d’une intervention pour un rodéo sauvage. "On est très choqués, mes collègues également. Aujourd’hui, on demande des peines sévères envers les auteurs des agressions des policiers. Il faut à tout prix que la peur change de camp", s’insurge au micro de TF1 Arnaud Boutelier, secrétaire régional adjoint du syndicat de police Alliance dans les Hauts-de-France.

Des rodéos quotidiens dans le quartier

Des scènes qui constituent le quotidien du quartier, bien que les affrontements avec les forces de l’ordre s’avèrent plus rares. "C’est tous les jours pratiquement. À partir de 16h30, 17h ça commence, et surtout le week-end. C’est le bordel, ça fait du bruit, c’est intolérable", indique un habitant. "C’est un peu comme le chat et la souris, ça a toujours été comme ça", ajoute un autre riverain.

Dans un tweet, le préfet du Nord Michel Lalande a fermement condamné cette agression et a apporté "son soutien total aux policiers qui ont fait l'objet d'une lâche agression cet après-midi (dimanche) à Valenciennes, ils intervenaient pour mettre fin à un rodéo urbain". Après leur intervention, les deux policiers ont été pris à partie par une quinzaine d’individus, dont certains venus en renfort après l’intervention de police alors que ces derniers essayaient de confisquer une moto ayant servi au rodéo.

Des ecchymoses pour les policiers

Les policiers ont été frappés, y compris à terre, à coups de pied et de poing. Ils s'en sont sortis avec des ecchymoses, le plus touché, au genou, étant sorti de l'hôpital en début de soirée, a indiqué Arnaud Boutelier à l’AFP.  Leur véhicule a été dégradé et une partie de leur matériel a été volé. Ils ont déposé plainte. 

Les syndicats de police estiment qu’il manque une centaine de policiers à Valenciennes pour pouvoir exercer correctement leur travail.


TF1

Tout
TF1 Info