Prêtre tué en Vendée : ce que l'enquête nous apprend sur le suspect

TF1
Publié le 10 août 2021 à 13h11, mis à jour le 10 août 2021 à 15h24

Source : JT 13h Semaine

FOCUS - Lundi, un ressortissant rwandais s'est rendu à la gendarmerie pour s'accuser du meurtre du prêtre Olivier Maire. Retour sur son profil.

Après une courte garde à vue, l'homme qui s'est accusé du meurtre du prêtre a été placé dans un hôpital psychiatrique. Néanmoins, cela ne veut pas dire qu'il n'y aura jamais de procès. Pour le moment, les médecins sont unanimes : son état de santé mentale est totalement incompatible avec 48 heures d'interrogatoire. Ses propos étaient jugés confus, brouillons, parfois déroutants.

Durant les prochains jours, les médecins vont continuer à examiner le suspect. Les psychiatres pourraient plus tard, le cas échéant,  ire aux juges que son état de santé mentale s'est amélioré et que l'enquête peut redémarrer.

Rappelons que le suspect a failli être expulsé trois fois, mais que la procédure n'a jamais abouti. Pour cause, le tribunal administratif de Nantes a estimé que le renvoi dans son pays natal est dangereux pour sa santé. La dernière tentative a échoué à cause du contrôle judiciaire auquel il est soumis en ce moment même dans le cadre de l'incendie de la cathédrale de Nantes. Les juges ont besoin de lui pour l'interroger avant son futur procès.


TF1

Tout
TF1 Info