Le 20h

Quel est ce trafic de myrtilles qui mobilise des gendarmes des Vosges ?

Maxence Gevin avec TF1
Publié le 16 août 2021 à 9h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INSOLITE - Dans les Vosges, les forces de l'ordre luttent contre un improbable trafic de myrtilles. Un négoce de l'ombre qui menace l'équilibre de la faune locale.

Un commerce fructueux mais illégal. Après des jours d'enquête et de traque, les gendarmes ont interpellé lundi 9 août trois hommes, impliqués dans un trafic de myrtilles sauvages au cœur des Vosges. Vous avez bien lu, un trafic de myrtilles. Au total, sept personnes ont été arrêtées en une semaine.

En tout, les gendarmes ont saisi un stock de 96 kilos de fruits rouges. Valeur du butin : 1000 euros. "On est clairement un phénomène de lutte contre la délinquance. Ce sont des équipes de gens qui viennent la nuit ramasser de la myrtille en masse", affirme le Colonel Frédéric Avy, commandant dans le groupement de gendarmerie des Vosges, qui estime avoir affaire à une filière organisée et structurée. "On a des gens sur un trafic, qui cherchent à faire du profit", renchérit Philippe Mouly, chef d’escadron dans la compagnie de gendarmerie de Remiremont (Vosges). 

Pour rappel, cueillir plus de trois kilos de brimbelles est interdit car l’arrachage massif perturbe la faune locale. "Les espaces ne sont absolument plus tranquilles. Il n’y a plus de quiétude ! Donc la faune ne trouve même plus de refuge ou de nourriture la nuit", confirme Laurent Domergue, conservateur de la réserve naturelle nationale du massif du grand Ventron.

Les fruits confisqués seront distribués aux Ehpad de la région. 

Lire aussi

En matière de cueillette, il existe deux régimes en France. D'un côté, le régime de la protection stricte (Article L411-1 du code de l'Environnement) qui protège intégralement certaines espèces et interdit totalement leur cueillette. De l'autre côté, le régime d'autorisation (Article L411-2 du code de l'Environnement) qui définit les règles de cueillette sur tout le territoire. La myrtille fait partie de cette seconde catégorie. Autre précision, la récolte dans un espace sauvage et/ou public est, de manière générale, limitée à 5 litres par personne (soit environ 10 kilos). Toutefois, la législation locale abaisse ce seuil à 3 litres par personne pour la cueillette de myrtilles dans les Vosges.


Maxence Gevin avec TF1

Tout
TF1 Info