Un jeune homme de 19 ans est mort mardi soir après un refus d'obtempérer puis une course-poursuite avec la police à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).
Selon la police, le scooter sur lequel conduisait la victime a été percuté par l'un des véhicules des forces de l'ordre.
Deux enquêtes ont été ouvertes, dont une confiée à l'IGPN.

Nouveau drame après un refus d'obtempérer. Un jeune homme est mort à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), mardi soir, après un refus d'obtempérer avec la police suivi d'une course-poursuite. Âgé de 18 ans et originaire de La Courneuve, le jeune homme conduisait un scooter au moment où il a percuté un véhicule de police. Il était accompagné d'un passager derrière lui, légèrement blessé. Le conducteur a été victime d'un premier arrêt cardiaque avant d'être réanimé et transporté à l'hôpital.

"Vers 19h20, un deux-roues monté par deux individus casqués commet un refus d'obtempérer, indique une source policière à l'AFP. Un équipage de police le poursuit. Le scooter en fuite percute un second équipage avec ses avertisseurs sonores et lumineux activés, arrivant en face. L'équipage ayant fait une embardée suite à un refus de priorité commis par un tiers, il n'a pas pu éviter l'impact avec le scooter, malgré une manœuvre de contournement."

Deux enquêtes ouvertes, dont une confiée à l'IGPN

Un témoin a raconté le drame à TF1/LCI. "Le mec est passé par là avec le scooter, montre-t-il aux journalistes de LCI, dans une vidéo à retrouver en tête de cet article. Il y avait deux personnes dessus. Et la Passat, elle est sortie par le sens interdit. Elle a coupé la route, et après [les policiers] ont tamponné le mec puis il est rentré dans une camionnette en face. Il est tombé, et le deuxième, ils lui ont cassé les deux jambes. Pendant plus de 40 minutes, ils l'ont réanimé ici." Sur place, les témoins rencontrés par l'AFP réfutaient pour leur part la thèse policière du refus d'obtempérer.

Le parquet de Bobigny a annoncé l'ouverture de deux enquêtes. L'une d'entre elles a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), communément surnommée "la police des polices". L'autre, ouverte pour refus d'obtempérer aggravé, a été confiée au service de traitement judiciaire des accidents de la préfecture de police de Paris. Le passager a un temps été placé en garde à vue, avant d'être libéré. La mairie d'Aubervilliers, elle, a organisé une réunion de crise ce jeudi matin après la collision mortelle.

Plusieurs affaires de ce type, concernant des refus d'obtempérer, ont eu lieu ces derniers mois. En décembre dernier, deux adolescents de 17 ans sont ainsi morts des suites de l'accident de leur scooter à Chelles (Seine-et-Marne), consécutif à un refus d'obtempérer.


T.A. avec l'AFP et le service police-justice de TF1-LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info