Le 20h

VIDÉO - Passagère de 18 ans tuée lors d'un refus d'obtempérer à Grenoble : on fait le point

TF1 | Reportage Esther Lefebvre, Christophe Buisine, Quincy Russel
Publié le 6 octobre 2022 à 12h50
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Dans la nuit de mardi à mercredi à Grenoble, une jeune femme de 18 ans a été tuée après un refus d'obtempérer du conducteur.
L'homme au volant avait tiré vers les policiers au cours d'une course-poursuite.
L'IGPN, la police des polices, a été saisie.

Un drap blanc sur la chaussée, près d'une voiture accidentée. Voilà ce que découvrent des habitants de Grenoble, réveillés en sursaut cette nuit par une fusillade. "Des coups de feu, enfin une pétarade" ont été entendus après "2h30 du matin", explique l'un d'eux dans le reportage du 20H de TF1 en tête d'article. Ils ont appris plus tard que la jeune passagère de ce véhicule, Inès H., âgée de 18 ans et originaire du Gard, est décédée après une course-poursuite.

Tout démarre dans la commune voisine de Saint-Martin-d'Hères, en Isère. Un véhicule force un contrôle de police de routine. À plusieurs reprises, le conducteur tire vers les forces de l'ordre. Il s'enfuit en direction de la gare de Grenoble mais s'engouffre dans une impasse. Bloqué par les policiers, il fait alors demi-tour et fonce sur eux malgré leurs coups de feu. Sa course folle s'achève à plusieurs kilomètres de là. Il percute volontairement le véhicule de police, essuie de nouveaux tirs, s'arrête enfin avant de fuir à pied.

Une équipe arrive à l'interpeller très difficilement parce qu'il était très énervé

Yannick Biancheri, secrétaire départemental Alliance police nationale

"Une équipe, qui est venue en soutien, arrive à l'interpeller très difficilement parce qu'il était très énervé", explique Yannick Biancheri, secrétaire départemental du syndicat Alliance police nationale. Ce n'est qu'après l'interpellation, que les forces de l'ordre ont vu "qu'il y avait une passagère à l'intérieur du véhicule", précise-t-il.

Lire aussi

La passagère de la voiture est mortellement blessée par une balle à la gorge. Les enquêteurs ignorent encore quelle arme l'a tuée et quels étaient ses liens avec le conducteur. Ce Marocain âgé de 30 ans, en situation irrégulière, est bien connu des services de police pour de multiples faits, de braquage, trafic de stupéfiants, vols, et déjà condamné à huit ans de prison en 2012 pour tentative de meurtre sur des policiers. Blessé, cet homme est actuellement en garde à vue. 

Les trois agents ont, quant à eux, été entendus par la police des polices mercredi. "Les gardes à vue des trois policiers ont été levées dans la soirée. L’enquête de l’IGPN se poursuit en flagrance, indique ce jeudi le parquet de Grenoble. La personne gardée à vue à l’hôpital n’a pas pu être entendue en raison de son état médical, sans que pour autant ses blessures n’aient engagé son pronostic vital. Une information va être ouverte ce jour et le juge d’instruction entendra la personne mise en cause lorsque cela sera médicalement  possible."


TF1 | Reportage Esther Lefebvre, Christophe Buisine, Quincy Russel

Tout
TF1 Info