LE WE 20H

VIDÉO - Reims : comment un distributeur de billets a été cambriolé par... un drone

Mathilde Joris | Reportage Thomas Jarrion, Gaetan Lecointe et Vincent Brossard
Publié le 26 septembre 2022 à 9h50
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un distributeur de la Caisse d'épargne à Reims a été pillé par un drone.
Les quatre cambrioleurs ont dérobé pas moins de 150.000 euros.
Le 20H de TF1 vous explique leur étonnant mode opératoire.

L'affaire, qui remonte à quatre mois mais n'a été révélée que ce week-end,  a de quoi surprendre. Le 2 mai dernier, un distributeur de billets de la Caisse d'épargne à Reims (Marne) a été cambriolé. Rien de bien curieux, si l'on omet de mentionner le mode opératoire. Sans arme ni infraction, en plein jour, les quatre voleurs impliqués ont dérobé pas moins de 150.000 euros grâce à un drone miniature. Pour ce faire, le groupe de malfrats a forcé une trappe d'aération menant à l'intérieur d'un local technique attenant à l'établissement bancaire, comme l'explique la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Impossible de pénétrer dans l'enceinte de la banque en passant par cette trappe. Trop étroit pour un humain, l'espace est suffisant pour y glisser un drone. "Ça s'est passé dans l'après-midi, sans que les personnes n'aient été masquées ou grimées d'une manière particulière", détaille Matthieu Bourrette, procureur de la République de Reims. Piloté par l'un des voleurs, l'engin volant a filmé l'intérieur du local technique. Guidés par ces images en direct, ils sont parvenus à appuyer sur le bouton d'ouverture de la porte grâce à une barre télescopique dotée d'un miroir.

L'opération n'aura duré que dix minutes

Il ne reste plus qu'à pénétrer dans les locaux pour s'emparer du contenu du coffre. Durée de l'opération : à peine dix minutes. Une question se pose : comment ont-ils pris connaissance du code secret ? La piste d'un complice ex-employé à la maintenance des distributeurs de billets de la Caisse d'épargne est confirmée. "La complicité de cet ancien 'dabiste' a permis à ces cambrioleurs de déjouer les différents niveaux de sécurité de ce guichet", a fait savoir un proche du dossier auprès du Journal du dimanche.

Lire aussi

Pour l'heure, quatre personnes ont été interpellées et mises en examen. L'un des suspects a été placé en détention provisoire. "On a l'habitude d'utiliser ce type de technologies, notamment des drones pour des transports de faible quantité de stupéfiants ou certains types de repérages, mais ça reste très exceptionnel", nous précise Sonia Fibleuil, porte-parole de la police nationale. En Normandie, des voleurs ont utilisé ces fameux drones pour repérer les alentours d'habitations de stations balnéaires. Objectif : pénétrer la nuit dans les propriétés pour s'emparer des voitures de luxe.  


Mathilde Joris | Reportage Thomas Jarrion, Gaetan Lecointe et Vincent Brossard

Tout
TF1 Info