"Pourquoi tant de haine ?" : un suspect recherché après un nouvel incendie au Village Gaulois de Pleumeur-Bodou

par M.T | Reportage Julie Jeunemaître, Robin Cann
Publié le 15 mai 2024 à 17h52

Source : JT 13h Semaine

Pour la deuxième fois en un mois, un incendie a ravagé le Village Gaulois de Pleumeur-Bodou (Côtes-d’Armor) dans la nuit de dimanche à lundi.
Un homme hébergé un temps au sein du site est activement recherché par les enquêteurs.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

"C'est calciné, c'est brûlé, tout est cramé. Qu'est-ce qu'il reste de cette crêperie que nous avons mis des mois à construire cet hiver ?", déplore Christian Logiou, trésorier de l'association Un Village gaulois pour l'Afrique (VGPA). Le Village Gaulois, situé à Pleumeur-Bodou (Côtes-d’Armor), a été ravagé par un incendie dans la nuit de dimanche à lundi. 

Quatre bâtiments du site ont été détruits, notamment la nouvelle crêperie du parc. "La partie plonge, la partie bar... On ne voit plus rien", détaille Christian Logiou, la gorge nouée, scrutant ce qu'il reste de l'installation. "Ce sont des milliers d'heures qui sont par terre. Quarante ans de travail. Pourquoi tant de haine ? Pour nous, c'est insupportable. La peur est au ventre", poursuit le bénévole dans le reportage du JT de TF1 en tête de cet article. 

"L'origine volontaire" des incendies

Le parc de loisirs avait déjà été en partie détruit par les flammes il y a un mois. Les investigations avaient établi "l'origine volontaire de l'incendie" qui avait détruit dix constructions à l'aide "d'engins incendiaires découverts sur place", indique dans un communiqué le procureur de la République de Saint-Brieuc, Nicolas Heitz. "L'enquête s'oriente vers une personne qui était hébergée au sein du site, de façon gratuite, et à qui il avait été demandé de quitter les lieux", souligne le procureur.

Quant à ce deuxième incendie, l'hypothèse criminelle ne fait une nouvelle fois "aucun doute puisqu'un (produit, NDLR) accélérant, dérobé sur place, était retrouvé à proximité" de la crêperie, indique le procureur. "Il y a un effet de surprise sur le premier, et sur le deuxième, on se dit 'ça devient un peu fou'", réagit un habitant de Pleumeur-Bodou face à notre caméra. "Quelqu'un en veut à ce village, ce n'est pas possible, alors que c'est un village qui est extraordinaire", renchérit une autre. 

500.000 euros de préjudice, une cagnotte en ligne ouverte

Le Village Gaulois de Pleumeur-Bodou est un parc de jeu à vocation humanitaire dont les bénéfices sont reversés pour la construction d'écoles au Togo. "C'est un parc familial, d'enfants. C'est quelque chose qui va manquer sérieusement puisqu'ici, c'est quand même autour de 60.000 à 70.000 entrées par an", commente le maire Pierre Terrien. 

Le parc s'apprêtait à rouvrir ses portes ce mercredi. "On le vit très mal, il faut reconnaître. Il faut continuer à envisager l'avenir", insiste l'un des bénévoles interrogés par TF1. Selon le procureur, aucun blessé n'est à déplorer, mais le préjudice subi par le parc de loisirs s'élèverait à environ 500.000 euros. Une cagnotte en ligne a été lancée pour soutenir le Village Gaulois. Le suspect, lui, est toujours activement recherché. 


M.T | Reportage Julie Jeunemaître, Robin Cann

Tout
TF1 Info