Nouveau drame après un refus d'obtempérer.
Un jeune homme de 18 ans est mort mercredi soir à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) après que son scooter et un véhicule de la police se sont percutés.
Deux enquêtes sont en cours pour déterminer dans quelles circonstances.

Le scooter est broyé. Le choc a été si violent que les casques des occupants ont volé. À Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), un deux-roues a percuté une voiture banalisée de la police et un fourgon mercredi soir, comme le raconte un témoin de la scène aux équipes du 13h de TF1 : "Il y avait deux personnes sur le scooter. La voiture leur a coupé la route et après, ils ont tamponné le mec. Et après, le mec est rentré dans la camionnette en face".

Le conducteur du scooter, âgé de 18 ans, est décédé. Le passager est à l'hôpital, mais son pronostic vital n'est pas engagé. C'est le dénouement d'une course-poursuite après le refus d'un contrôle de police, mercredi soir, dans ce quartier sensible d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Plusieurs habitants ont filmé la scène après l'accident. Sur les images, on voit par exemple un homme au sol, menotté par les policiers.

On a entendu un coup de frein et des impacts
Une riveraine

Ce jeudi matin dans le quartier, tous préfèrent parler de manière anonyme. "On habite juste à côté, ça fait beaucoup de bruit. On a entendu un coup de frein et des impacts", témoigne une jeune femme. "Les pompiers sont arrivés au bout de 10 minutes", assure un autre témoin. 

Des témoins affirment avoir entendu le scooter accélérer très vite sur la route limitée à 50 km/h. Poursuivi, il percute un autre véhicule qui arrive en sens inverse. Elle arrivait en renfort sur les lieux après le refus d'obtempérer, bien caractérisé selon les syndicats de police. "Avant le refus d'obtempérer, pour que ce soit caractérisé, il y a bien eu action des gyrophares et du deux-tons", assure Grégory Goupil, secrétaire zonal Seine-Saint-Denis du syndicat Alliance.

Une enquête pour refus d'obtempérer aggravé et ouverte, ainsi qu'une enquête pour homicide involontaire confiée à l'IGPN, la police des polices. Selon le parquet, la vidéosurveillance confirme que la voiture de la BAC s'est déporté de sa voie avant le choc en sens inverse à cause d'une priorité non respectée par un autre véhicule. Le passager du scooter et les policiers doivent encore être entendus. La mairie d'Aubervilliers appelle les habitants à garder leur calme. 


La rédaction de TF1info | Reportage Ignacio Bornacin, Lise Cloix

Tout
TF1 Info