Un camion transportant du gaz a explosé vendredi matin à Fillinges (Haute-Savoie).
Vingt-et-une personnes ont été impliquées dans l'accident, dont deux ont été blessées.
Aux alentours, des dizaines de maisons ont été endommagées.

Ils ont échappé à la catastrophe. Dans les commerces de la commune de Fillinges, en Haute-Savoie, ce samedi matin, tout le monde parle du camion-citerne transportant du gaz qui a explosé, à proximité, vendredi 20 janvier. L'accident a impliqué 21 personnes dont deux ont été sérieusement blessées alors qu'une dizaine de maisons ont été endommagées aux alentours. "On a eu très peur, la maison a vibré, on s'est vraiment demandés ce qu'il se passait. Je trouve qu'on s'en est bien sortis", témoigne une habitante dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Un avis partagé par cet autre résident. "Heureusement que ça s'est fait juste à la sortie et qu'il n'y avait pas trop d'habitations, quand on voit qu'il y a des morceaux qui ont volé jusqu 800 mètres au-dessus", estime-t-il. Un troisième assure que l'événement aurait pu être "catastrophique", à une heure ou de nombreux véhicules circulent pour amener les enfants à l'école ou pour se rendre au travail. 

"Le plafond menace de s'écrouler"

C'est un incendie qui "s’est déclaré au niveau du véhicule tracteur d’un camion citerne de gaz" qui se trouvait au croisement de deux routes départementales dans la vallée du Giffre près d'Annemasse, qui est à l'origine de l'accident, selon un communiqué de la préfecture. Le feu a provoqué "une surchauffe de la citerne et son explosion", souligne le document. 

Sur les lieux de l'accident, la circulation a repris samedi matin, mais les stigmates de l'incendie sont bien visibles. Aux alentours, de nombreuses habitations ont été touchées par les débris de l'explosion. "La porte d'entrée est cassée, les fenêtres sont cassées, ça a volé jusque dans la chambre", raconte une habitante. L'habitation de Nicolas aussi a été endommagée. Il a dû passer la nuit à l'hôtel avec sa femme et ses enfants, son logement étant inhabitable. "C'est dangereux, le plafond menace de s'écrouler sur le lit des enfants, et on a plus de fenêtres, donc il fait froid", raconte-t-il. 

Selon le maire, c'est le sang-froid du chauffeur et l'intervention rapide des pompiers qui ont permis d'éviter le pire. "Le chauffeur a perçu que sa cabine ou son moteur prenait feu, et il a roulé pour éviter d'être trop au milieu des habitations. Il s'est arrêté à un endroit où il a estimé qu'il y en avait moins", explique Bruno Forel. À la suite de cet accident spectaculaire, une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie. Elle devra déterminer si le camion de huit tonnes était bien entretenu et s'il disposait des équipements obligatoires, comme des extincteurs. 


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Céline Blampain, Brice Gereys

Tout
TF1 Info