Un homme armé qui tentait vendredi matin de mettre le feu à une synagogue à Rouen a été tué par la police.
Le suspect était visé par une obligation de quitter le territoire (OQTF), "non exécutable", selon nos informations.
Le JT de TF1 fait le point.

À Rouen, un individu armé a provoqué un début d'incendie dans une synagogue vendredi matin, avant de s'en prendre aux forces de l'ordre, qui l'ont abattu. Il était 6h45, en plein centre-ville, lorsque les policiers ont repéré grâce à la vidéosurveillance "la présence d'un individu sur le toit de la synagogue qui brandit une barre de fer d'une main et un couteau de cuisine de l'autre et qui les invective. De la fumée s'échappe effectivement des fenêtres de la synagogue", a déclaré lors d'un point presse le procureur. 

"J'ai vu les pompiers et le Samu essayer de la ranimer", témoigne dans le reportage du 13H de TF1 ci-dessus une femme qui habite juste à côté de la synagogue, réveillée par les coups de feu ce matin. "Je suis encore tremblante, flageolante, j'ai un peu mal à la tête", poursuit-elle, précisant que ça l'a "un peu secouée".

"Une première identité de l'individu est établie, mais par une seule carte de réseau de transports de Rouen dont il était porteur", a encore indiqué le procureur, soulignant que "des investigations sont donc en cours pour leur vérification". Selon nos informations, le suspect est algérien et faisait l'objet d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF) depuis moins d'un an. Il avait toutefois engagé un recours et n'était donc pas expulsable. 

Le rabbin de Rouen lance un appel à toute la communauté juive. "On doit savoir que la République est là pour nous protéger et on peut pratiquer en France notre judaïsme en toute sécurité", dit-il. Le maire de Rouen organise, lui, un rassemblement républicain à 18h ce vendredi soir devant l'hôtel de ville.


La rédaction de TF1info | Reportage Maurine Bajac, Sophie Chevallereau

Tout
TF1 Info