Après le meurtre de Lola, 12 ans, l'émotion et la polémique politique

REPORTAGE - Meurtre de Lola : la douleur de son village familial du Pas-de-Calais

M.L | Reportage TF1 Léa Merlier et Thomas Rolnik
Publié le 20 octobre 2022 à 10h06
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Une cérémonie d'hommage aura lieu vendredi dans la commune du Pas-de-Calais, Fouquereuil, d'où est originaire la famille de la jeune Lola, assassinée dans des conditions atroces le 14 octobre dernier.
Ses parents, qui ont quitté Paris après le drame, y ont trouvé refuge.
Les habitants sont encore traumatisés par ce meurtre sordide.

Dès qu'ils ont pu, c'est dans la petite commune de Fouquereuil que les parents de Lola se sont isolés après leur meurtre de leur fille, vendredi dernier. À l'abri des regards, ils se sont réfugiés au domicile de la grand-mère paternelle. Johan, le père de la fillette, est originaire du village, situé près de Béthune, tandis que Delphine, la mère, vient de Lillers, à un peu plus d'une dizaine de kilomètres de là. 

Le maire de Fouquereuil, Gérard Ogier, s'est s'entretenu longuement avec le couple. "Quand j'ai pu parler avec eux, ils sont restés dignes. Ils sont dans l'incompréhension. Pour eux, leur petite n'avait pas d'histoire, pas de problème à l'école, au collège, pour eux il n'y avait rien. Ils ne comprennent pas", témoigne-t-il, lui-même manifestement ému, dans le reportage du 20H de TF1 à retrouver en tête de cet article.

"On arrive peut-être même pas vraiment à réaliser"

"Il y a des circonstances où la force des mots semble bien dérisoire devant la brutalité de la réalité. Les mots manquent pour qualifier l’abominable assassinat de Lola", a écrit l'édile sur le site de la ville, pour annoncer un hommage qui sera rendu vendredi dans le village à la fillette de 12 ans.

Depuis la découverte du corps de celle-ci, la région est sous le choc. Son cadavre a été retrouvé vendredi soir dans une malle déposée dans la cour intérieure de l'immeuble du XIXe arrondissement parisien où elle vivait avec ses parents, quelques heures après la disparition de Lola. 

À la Une des journaux locaux s'affiche le portrait de la jeune fille. La violence de la disparition de l'enfant du Béthunois a ébranlé tout le village de 1500 âmes, aujourd'hui endeuillé. Dans les rues, entre les maisons basses de brique rouge, certains se confient. "C'est choquant, la petite n'a rien demandé", déplore une passante. "C'est tellement grave ce qu'il s'est passé, tellement choquant, qu'on arrive peut-être même pas vraiment à réaliser", glisse un autre, un jeune enfant dans les bras. 

Un hommage "pour qu’ils puissent se sentir entourés"

Le couple avait quitté la commune pour partir vivre à Paris il y a quinze ans, mais il revenait régulièrement sur place avec Lola, pour rendre visite aux grands-parents, toujours installés dans le village. Les habitants décrivent la famille comme très réservée. "Ce sont des personnes très discrètes. Je vis depuis longtemps à Fouquereuil, ils n'habitent même pas à 200 mètres de chez moi, et on ne les a pas beaucoup vus dans la commune", explique l'une d'entre eux. "On dit toujours que ça arrive chez les autres, mais quand ça arrive chez soi, cela entraîne beaucoup d'émotion", ajoute la jeune femme.

Lire aussi

Un hommage, que les parents souhaitent sobre et discret, sera rendu à Lola vendredi. Pas de discours ni de rassemblement, mais les habitants pourront déposer des messages de soutien au foyer communal du village à compter de 17h30. "Il est important d’écrire quelques mots pour qu’ils puissent se sentir entourés et soutenus", a appelé le maire sur le site de la commune. Les résidents auront aussi la possibilité de signer un livre de condoléances. Aucune date pour une marche officielle n'a toutefois été arrêtée, ni celle des obsèques de la fillette. 


M.L | Reportage TF1 Léa Merlier et Thomas Rolnik

Tout
TF1 Info