Les vols sont en hausse dans les églises.
Les troncs dans lesquels les fidèles font des dons ont déjà été vidés plusieurs fois à la cathédrale de Bayeux (Calvados).
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

Les chaînes et les cadenas n'ont pas résisté. Les voleurs les ont coupés. "C'est le fameux tronc qui a été cambriolé un jour, dont on a soulevé le couvercle en faisant sauter le cadenas pour le déplacer dans le confessionnal et on a pris l'argent qui s'y trouvait", explique le père Emmanuel Péteul, recteur de la cathédrale de Bayeux (Calvados). 

Pas moins de sept cambriolages en pleine journée en seulement six mois. Le prêtre de la cathédrale de Bayeux ne sait plus quoi faire. "Mon sentiment, c'est d'être à la fois excédé, parce que c'est insupportable. J'ai autre chose à faire comme prêtre que d'aller à la gendarmerie et je suis aussi profondément démuni parce que je ne sais pas comment m'en sortir", confie-t-il. 

"Ça deviendrait triste de fermer au public"

Toutes les personnes interrogées partagent cette incompréhension. Ces vols dans l'église choquent les visiteurs. "C'est totalement déplorable et abominable. Je ne sais pas comment faire, je ne sais pas qui fait ça", dénonce l'un d'eux. "Il n'y a plus de respect de rien, purement et simplement", ajoute une autre visiteuse.

Sans solution, le recteur, même s'il n'approuve pas l'idée, pourrait envisager de fermer la cathédrale au public. "Ce sont des lieux qui sont beaux à venir voir, à regarder, et je trouve ça dommage de fermer ces lieux-là", estime un fidèle. "Ça deviendrait triste de fermer les portes à tout le public", poursuit un autre. 

Certains espèrent la mise en place d'un système plus sécurisé, même si cela coûte de l'argent. "La mode actuelle, c'est la caméra. Je pense que c'est le seul moyen de dissuader", affirme un homme. Les cérémonies de mariage, de baptême, ou bien les travaux, sont financés grâce à ces dons. Ces vols portent atteinte à la vie de la paroisse. "Il faut en effet avoir des recettes pour pouvoir acheter des documents, pour pouvoir salarier une secrétaire et ainsi de suite, et quand il y a une diminution des recettes, il y a forcément une remise en cause de plusieurs investissements", explique le père Laurent Berthout, délégué épiscopal à l'information du diocèse de Bayeux. 

À Bayeux, l'enquête est en cours. L'église déplore des comportements de plus en plus inadaptés. Dans certains lieux, les objets de culte sont volés. En Aquitaine, certains malfrats s'en sont même pris aux gouttières en cuivre de l'église.


L.T. | Reportage TF1 Guillaume Thorel, Aurore Coulon

Tout
TF1 Info