VIDÉO - Isère : indignation après la violente intrusion de deux frères dans un collège

par La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Christophe Buisine, Clémence Delarbre
Publié le 6 décembre 2023 à 14h52, mis à jour le 6 décembre 2023 à 15h11

Source : JT 13h Semaine

Une intrusion a eu lieu dans un collège de Corenc, en Isère, mardi en fin de journée.
Agressés par deux frères venus chercher leur petite sœur, la principale, son adjointe et un agent d'entretien ont été blessés.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

Les gendarmes étaient présents ce mercredi matin pour sécuriser le collège Jules Flandrin de Corenc (Isère). Les élèves, leurs parents, le personnel de l’Éducation nationale... tout le monde est choqué par la violente agression qui a eu lieu mardi, un déferlement de violences à l’intérieur même de l’établissement. 

"J'ai passé une mauvaise nuit de savoir que ça s'est passé ici, dans le collège de mes enfants, confie une mère de famille face à notre caméra, dans le reportage ci-dessus. C'est très compliqué ce matin. Je me suis beaucoup posé la question de savoir si je laissais mes filles au collège". "Je trouve que ça fait un peu peur, réagit de son côté un élève, parce qu'à tout moment, il y a des personnes qui peuvent s'introduire dans l'école, ça peut être dangereux."

"Ça a été extrêmement violent"

Vers 18 heures, deux frères pénètrent dans le collège Jules Flandrin. Leur sœur, scolarisée dans l’établissement, vient de se confier sur des violences familiales. Immédiatement, une mesure de placement provisoire en foyer d’accueil a été prise. Les frères demandent des comptes et le ton monte avec l’équipe de la direction.  "La principale adjointe a été violemment poussée, elle s'est retrouvée par terre, le prof qui s'est interposé pour protéger la principale a eu un coup violent dans l'épaule. Ça a été extrêmement violent, avec des menaces de mort", indique à TF1 la rectrice de l'académie de Grenoble Hélène Insel. 

Heureusement, on ne déplore que des blessés légers, la principale, son adjointe et un agent d'entretien, mais ils sont "particulièrement choqués" selon les mots du procureur.

À cette heure tardive, la plupart des collégiens avaient quitté l’établissement, mais certains étaient encore présents dans le cadre d’une activité sportive. Dans un premier temps, les deux suspects ont pris la fuite, mais dans la soirée, leur père les a conduits à la gendarmerie de Meylan (Isère). Ils ont été placés en garde à vue. Une enquête est ouverte pour violences volontaires en réunion.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Christophe Buisine, Clémence Delarbre

Tout
TF1 Info