VIDÉO - "Un soulagement total" : les camarades de la joggeuse retrouvée en Mayenne témoignent

par La rédaction de TF1info | Reportage vidéo F. Litzler et Q. Trigodet
Publié le 11 novembre 2021 à 9h56

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - La joggeuse de 17 ans disparue lundi après-midi en Mayenne a été retrouvée vivante mardi soir. En état de choc, la jeune fille dit s’être enfuie pour échapper à deux ravisseurs. Sur place, ses proches sont rassurés, mais l’évènement suscite l’inquiétude.

Une nouvelle inespérée. La jeune joggeuse a pu rentrer chez elle ce mercredi 10 novembre, conduite sous escorte policière. Cette adolescente de 17 ans, qui avait disparu lundi tandis qu’elle était partie courir, est réapparue mardi soir en plein centre-ville de Sablé-sur-Sarthe. Elle s'est réfugiée dans un kebab, à environ dix kilomètres de la zone où elle faisait son jogging, dans la ville de Saint-Brice. 

Les témoins la décrivent égratignée et totalement sous le choc, avant qu’elle ne soit conduite dans un hôpital à Angers. Après avoir été prise en charge médicalement, elle a pu retrouver sa famille ce mercredi. Ce dénouement heureux était presque inespéré pour les camarades de classe de cette élève de Terminale dans un lycée de la ville. Ceux qui la connaissent partagent la bonne nouvelle, avec un même mot sur toutes les lèvres : le "soulagement"

"J’avais plein de scènes en tête, donc le fait d'apprendre qu’elle était vivante, juste cela, c’était un soulagement total pour moi", confie une lycéenne dans le reportage du 20h de TF1 en tête d’article. "C’est un énorme soulagement, renchérit une seconde élève. C’est bien qu’elle puisse retrouver sa famille, ses amis, et reprendre une vie normale." 

Sur les lieux de l’enquête, les investigations ont pris fin même si les forces de l’ordre n’ont toujours pas pu mettre la main sur les agresseurs, a indiqué dans un communiqué la procureure de la République de Laval, Céline Maigné. Le dispositif de 200 militaires mis en place dans le secteur de la disparition de l’adolescente a ainsi été levé. 

Mais la section de recherches d'Angers et la brigade de recherches de Château-Gontier sont toujours mobilisées pour poursuivre "auditions, réquisitions, vérifications", soit au total une soixantaine de gendarmes en sus des unités de gendarmeries locales. Ils vérifient aussi l’agenda de la jeune fille et de son entourage.

"D'habitude, je marchais sans avoir peur, maintenant ce n'est plus le cas"

À Saint-Brice, le hameau où l’adolescente habite est partagé ce mercredi entre soulagement et inquiétude. Adeline, une de ses amies qui a le même âge qu’elle, ne sort désormais plus seule. "Quand cela arrive à quelqu’un que l’on connaît, c’est choquant, témoigne-t-elle. D’habitude, je marchais sans avoir peur, et maintenant qu’on a appris cela, ce n’est plus le cas."

L’adolescente a indiqué aux enquêteurs que deux personnes l’ont kidnappée à bord d’une camionnette. Une enquête pour enlèvement et séquestration avait été d’ores et déjà ouverte mardi. "On est très heureux de l’avoir retrouvée vivante, et qu’elle puisse donner aussi donner des indications qui vont permettre d’arrêter cette ou ces personnes", a indiqué Nicolas Leudière, maire de Sablé-sur-Sarthe, ajoutant que "les choses vont s’enchaîner rapidement" selon lui.

Joggeuse retrouvée vivante : les zones d'ombre d'une disparitionSource : JT 20h Semaine

La jeune fille retrouvée, réputée sportive et dynamique, était volontaire au sein d’une caserne de pompiers. Plusieurs de ses voisins confient qu’elle avait déjà été victime d’une agression lorsqu’elle avait 15 ans, à son domicile cette fois. "Elle ne devait pas être là, mais elle y était, et quelqu’un est rentré à l’intérieur et l’a frappée à plusieurs reprises", explique l’un d’eux dans la vidéo ci-dessus.   

La procureure a précisé qu’aucune interpellation n’avait eu lieu pour l’heure. Un homme avait été placé en garde à vue lundi soir, ayant notamment appelé les gendarmes à plusieurs reprises pour tenter d'avoir des informations sur la disparition de la jeune fille selon plusieurs médias. Mais il a été mis hors de cause, avait annoncé plus tôt dans la journée la procureure de la République de Laval.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo F. Litzler et Q. Trigodet

Tout
TF1 Info