Après le meurtre de Lola, 12 ans, l'émotion et la polémique politique

REPORTAGE - "Une fille adorable" : le quartier de Lola en état de choc après le meurtre de la collégienne

M.D. | Reportage TF1 Antoine Bourdarias, Bruno Poizeuil
Publié le 17 octobre 2022 à 14h37
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans le quartier où résidait Lola, le choc et l'émotion restent immenses trois jours après l'effroyable découverte du corps sans vie de la fillette de 12 ans à l'intérieur d'une malle laissée à l'abandon.
Alors que deux suspects sont présentés ce lundi à un juge d'instruction, une équipe de TF1 s'est rendue rue Manin, dans le XIXe arrondissement de la capitale, pour recueillir les témoignages des habitants.

Ce lundi matin, devant la résidence où habitait la jeune Lola, des fleurs par centaine trônent au milieu des bougies et des messages déposés pour lui rendre hommage. Tout au long de la matinée, des dizaines de personnes sont venues pour se recueillir devant l’immeuble où résidait la fillette de 12 ans. Trois jours après l’effroyable découverte de son corps sans vie, vendredi soir dans le XIXe arrondissement à Paris, l’émotion reste à son comble dans le quartier.  

"Je récupérais ma fille chez elle. Et là, je viens pour voir que Lola n’est plus là", témoigne, ému aux larmes, le père de l’une de ses meilleures amies, dans le reportage de TF1 en tête de cet article. "C’était une enfant comme les autres. Une fille adorable, timide et intelligente", poursuit-il. Rue Manin, où le corps de Lola a été découvert vendredi dissimulé dans une malle, tout le monde connaît la famille de Lola, dont le père est gardien d’immeuble.  

Lire aussi

Aujourd’hui, c’est tout le quartier qui est en état de choc face à l’atrocité de cette disparition. "On connait ses parents, son frère, la petite. C’est triste… Il n’y a pas de mots", s'émeut une habitante. "Ça me fait mal pour la petite. Ça aurait pu être ma petite-fille. C’est affreux. Mais on vit où, là ?", se désole, en sanglots, une autre habitante venue rendre hommage à la collégienne de 12 ans.

Ça fait vraiment peur. Quand ma fille sera en âge d’aller au collège toute seule comment fais-je faire pour être sûre qu’elle rentre bien à la maison ?

Une mère de famille, qui réside dans le quartier

À l’incompréhension s’ajoute désormais la peur pour la sécurité des autres enfants. "Ça fait vraiment peur. Quand ma fille sera en âge d’aller au collège toute seule, comment vais-je faire pour être sûre qu’elle rentre bien à la maison ? Ça m’inquiète beaucoup", confie une mère de famille.

Au collège Georges-Brassens, où était scolarisée Lola, la priorité pour les parents d’élèves et l’équipe pédagogique est d’accompagner au mieux les élèves après ce drame. Depuis ce lundi matin, des cellules psychologiques ont été mises en place dans le collège et dans plusieurs écoles du secteur.

Du côté de l'enquête, deux suspects vont être présentés à un juge d'instruction ce lundi en vue d'une mise en examen pour "meurtre et viol avec actes de torture et de barbarie". Selon nos informations, il s'agit d'une Algérienne de 24 ans en situation irrégulière qui, au cours de sa garde à vue, a d'abord reconnu les faits avant de changer de version

L'autre homme qui doit être présenté à un juge d'instruction, âgé de 43 ans, est soupçonné d'avoir hébergé la suspecte et conduit un véhicule dans lequel elle se trouvait. Toujours d’après nos informations, il a nié en garde à vue avoir joué le moindre rôle dans la mort de Lola.


M.D. | Reportage TF1 Antoine Bourdarias, Bruno Poizeuil

Tout
TF1 Info