Les policiers poursuivent l’opération pour tenter de saisir les véhicules utilisés dans le cadre des rodéos urbains.
C’est une fillette de neuf ans qui a été blessée au pied, avant-hier, à Pontoise. Cette ville est particulièrement touchée par ce fléau.

Dans la cité sensible de Pontoise, l’heure est à la chasse aux rodéos urbains. Rien que ces deux derniers jours, 250 opérations similaires ont eu lieu dans le Val-d'Oise. Les policiers contrôlent l’identité de certains jeunes du quartier. Car des chauffards sont susceptibles d’être recherchés par la justice.

Les deux graves accidents survenus ces derniers jours ont placé la lutte contre les rodéos urbains au rang des priorités. Les suspects l’ont bien compris et font tout pour cacher leurs deux-roues, y compris dans leur propre salon. Comme pour les armes ou pour la drogue, les sous-sols d’immeubles restent une cache privilégiée.

Les autorités regrettent que de nombreux habitants n’alertent pas la police lors des rodéos. Pour le préfet du département, le faire permettrait pourtant d’arrêter au plus vite les chauffards. La maire de la ville évoque, de son côté, des habitants épuisés. D’après elle, ne plus voir ces scènes de délinquance routière passera aussi par l’éducation.

TF1 | Reportage G. Brenier, G. Vuitton, E. Fourny


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info