Le WE

Tags anti-police : des policiers menacés de mort en Seine-et-Marne

Publié le 31 octobre 2021 à 20h04, mis à jour le 31 octobre 2021 à 23h09
JT Perso

Source : JT 20h WE

Des tags appelant à violer et à décapiter des policiers en échange de primes ont été affichés dans le hall d'un immeuble à Savigny-le-Temple, connu pour être un point de vente de drogue. Gérald Darmanin s'est rendu sur place. Une enquête a été ouverte.

Les tags ont été inscrits dans le hall d'un immeuble à Savigny-le-Temple. J.B, policier de la Brigade anti-criminalité, les découvre hier soir, alors qu'il surveillait un revendeur sur un point de trafic de drogue. Sur les murs, les tags des policiers sont mis à prix proposant des primes allant jusqu'à 500 000 euros. Des appels aux meurtres ou encore aux viols, visant des forces de l'ordre qui patrouillent régulièrement dans le quartier. "On essaie de s'en détacher, mais on garde quand même au fond de nous toutes ces menaces et toutes ces insultes", évoque le policier.

Des tags qui font suite à une série d'interpellations dans la ville ces derniers jours pour trafic de stupéfiants, comme l'explique le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin. "On peut penser que grâce à ces très nombreuses interventions et harcèlement de points de deal qu'il y a ces réactions, inacceptables", dénonce-t-il. Pour la maire (PS) de la ville, Marie-Line Pichery, "le climat existant aujourd'hui nous amène à une fracture de la République et on ne peut pas laisser faire".

Les policiers eux dénoncent une augmentation de ce type de menace et demandent plus de fermeté. Une enquête a été ouverte par le parquet de Melun pour menace de mort sur personne dépositaire de l'ordre public.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info