Mort d'une collégienne après un viol : l'appel poignant de sa mère sur les dangers des réseaux sociaux

par V. F | Reportage TF1 : Lise Cloix, Fabrice Maillard et Nelson Getten
Publié le 2 avril 2024 à 20h58, mis à jour le 2 avril 2024 à 21h06

Source : TF1 Info

Shanon, 13 ans, est décédée mercredi 27 mars après trois semaines passées dans le coma à la suite d'un viol.
Le principal suspect, âgé de 19 ans, est depuis incarcéré.
La mère de la jeune fille, qui pointe du doigt la responsabilité des réseaux sociaux, a accepté de témoigner dans le JT de TF1.

Shanon devait fêter ses 14 ans dans trois jours. Sur des vidéos, retrouvées par sa mère, on y voit une jeune ado souriante et insouciante, comme on peut l'être à son âge. Quelques jours seulement après la mort de sa fille, cette mère éplorée tient à témoigner pour raconter le drame qu'elle a vécu, mais elle le fera à visage caché. "Elle avait encore beaucoup de choses à vivre. Elle aimait la musique, sortir avec ses copines, comme toutes les petites filles", confie-t-elle. 

Je voudrais dire aux gens qu'ils surveillent vraiment leurs enfants
La mère de Shanon

Le 6 mars dernier, sa mère emmène Shanon chez une amie. Selon les premiers éléments de l'enquête, deux jeunes hommes majeurs, contactés sur les réseaux sociaux, les rejoignent. "Mon téléphone a sonné à 16 h 20. J'ai entendu la voix de sa copine tremblante, me disant que Shanon avait fait un malaise", poursuit la mère de famille. 

Shanon vient d'être violemment agressée, violée. En arrêt cardiaque, transportée en urgence à l'hôpital, elle décède trois semaines plus tard des suites de ses blessures. "J'ai fait tout pour que ma fille n'ait pas de contact avec des étrangers. Je voudrais dire que derrière un téléphone, on ne sait pas qui peut se présenter. Je voudrais dire aux gens qu'ils surveillent vraiment leurs enfants", alerte-t-elle.

Shanon connaissait-elle son agresseur ? Venait-elle de le rencontrer via les réseaux sociaux ? "Je suis encore dans le flou, j'aimerais avoir des réponses", répond sa mère, la gorge nouée, avant d'ajouter : "Je suis vidée, dévastée, comme toute maman qui perd son enfant". 

Une cellule d'écoute a été mise en place au collège de Shanon. Le suspect, un homme de 19 ans, a été placé en détention provisoire. Il encourt jusqu'à 30 ans de réclusion criminelle. 


V. F | Reportage TF1 : Lise Cloix, Fabrice Maillard et Nelson Getten

Tout
TF1 Info