VIDÉO - Accident de manège à Clermont-Ferrand : un rapport accable le forain dans la mort de Tiffany

par La rédaction de TF1info | Reportage Florian Litzler, Colyne Emeriau
Publié le 18 janvier 2024 à 11h21, mis à jour le 18 janvier 2024 à 11h29

Source : JT 20h Semaine

Un accident de manège a causé la mort de Tiffany, 22 ans, à Clermont-Ferrand, en février 2023.
Le rapport d'expertise pointe le très mauvais état d'une ceinture de sécurité.
La question des contrôles dans les fêtes foraines est une nouvelle fois soulevée.

Tiffany Demoulin est morte à 22 ans à cause d'une accumulation d'erreurs et de défaillances qui ont fini par la faire chuter d'un manège à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), en février 2023, d'après le rapport de l'expert judiciaire que nous avons pu consulter. Premier élément, son harnais de sécurité n'était pas verrouillé et ne la maintenait pas dans le siège. Une ceinture empêche normalement son ouverture, mais elle était en mauvais état et elle s'est déchirée.

La mère de la jeune fille n'aurait jamais pensé que de telles fautes puissent se produire dans un parc d'attractions : "Les enfants y vont depuis qu'ils sont tout petits. Un accident comme ça, ça ne doit pas arriver." Pour la famille, le forain, propriétaire de l'attraction, est responsable. Mais l'avocat de ce dernier assure que le fautif est plutôt le constructeur du manège : "Il y a des ceintures qui n'étaient pas d'une longueur suffisante par rapport au harnais. Il y a vraiment des problèmes sur cette attraction". 

Tiffany Demoulin avait 22 ans quand elle a été tuée dans un accident de manège à Clermont-Ferrand.
Tiffany Demoulin avait 22 ans quand elle a été tuée dans un accident de manège à Clermont-Ferrand. - TF1

Le rapport d'expertise mentionne des défaillances, comme des équipements de sécurité qui ne permettent pas d'installer de personnes de forte corpulence, comme Tiffany. Mais aussi une "probable erreur humaine de l'opérateur chargé de fermer le harnais". Enfin, "les opérations de maintenance réalisées [par le propriétaire] ont été insuffisantes." Autre élément, un système de diodes lumineuses indique normalement si un harnais n'est pas verrouillé. Il ne fonctionnait pas sur le manège...

En France, la loi impose un contrôle de chaque attraction une fois par an. Le manège où Tiffany est décédée a été contrôlé neuf mois avant l'accident, sans qu'aucune alerte ne soit donnée. Pour les avocats de la famille, comme du forain, le contrôleur de l'attraction aurait donc commis une faute grave. Pour le moment, seule la société du forain est mise en cause.


La rédaction de TF1info | Reportage Florian Litzler, Colyne Emeriau

Tout
TF1 Info