VIDÉO - Accident mortel d'un autocar sur l'A6 : que s'est-il passé ?

Publié le 3 mars 2024 à 14h23, mis à jour le 3 mars 2024 à 14h32

Source : TF1 Info

Une adolescente est décédée dans un accident d'autocar dans la nuit de samedi à dimanche.
Douze autres personnes ont été blessées dans l'accident, survenu près de Beaune.
Le 13H de TF1 fait le point sur ce que l'on sait.

Il est 1h30 dans la nuit de samedi à dimanche, quand les secours découvrent l'autocar couché sur son flanc droit le long de l'autoroute A6, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Beaune (Côte-d'Or). Le pare-brise pulvérisé témoigne de la violence de l'accident, comme on peut le constater dans la vidéo de TF1 en tête de cet article. L'accident, qui a mobilisé 118 sapeurs-pompiers de la Côte-d'Or, ne semble pas avoir impliqué d'autres véhicules.

Un autocar parti de l'Eure

Lorsque notre équipe a filmé les lieux ce matin, seuls subsistaient des cônes de signalisation, la circulation avait repris, et l'autocar avait déjà été déplacé. Il était parti hier des Andelys (Eure), à destination de Saint-Léger-les-Mélèzes (Hautes-Alpes), pour une colonie de vacances au ski. La sortie de route a eu lieu au bout de 370 kilomètres, à Chailly-sur-Armençon, près de la commune d'Éguilly. 

Alerté, le maire (SE) de ce village s'est rendu sur les lieux vers 2h du matin. Il a constaté "très peu de circulation" sur place, et une visibilité qu'il estime à environ 800 mètres. Jean-Marie Faivret a surtout été choqué par la peur visible chez plusieurs enfants, dont une jeune fille, qui tremblait de tous ses membres.

L'accident a tué une adolescente de 15 ans, et blessé douze autres personnes, évacuées vers les hôpitaux de Semur-en-Auxois et de Dijon. Les personnes qui n'ont pas été blesséees ont été prises en charge par une cellule d'urgence médico-psychologique, et regroupées dans un collège de Pouilly-en-Auxois. Aux Andelys, d'où sont originaires les enfants, une cellule psychologique sera mise en place dès lundi pour accompagner les enfants et les familles. Le véhicule transportait 51 personnes, dont 41 enfants de 5 à 15 ans et 10 adultes, dont le chauffeur. 

Selon le parquet de Dijon, le conducteur "pense s'être endormi au volant". Les tests d'alcoolémie et de stupéfiants se seraient avérés négatifs. Une enquête a été ouverte, pour homicide et blessures involontaires, confiée au peloton motorisé de Pouilly-en-Auxois et à la brigade de recherches de Beaune.


Frédéric SENNEVILLE

Tout
TF1 Info