VIDÉO - "Un gars comme on aime" : émotion à Bayonne après l'agression mortelle de Patrice

par La rédaction de TF1 | Reportage Florian Litzler, Alice Brousse
Publié le 5 août 2023 à 15h05, mis à jour le 5 août 2023 à 15h39

Source : JT 13h WE

Les Fêtes de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) ont été marquées par cinq plaintes pour viol et le décès de l'homme agressé.
Patrice, 46 ans, a été roué de coups par trois individus pour leur avoir demandé d’arrêter d’uriner devant chez lui.
Un drame qui plonge la ville dans la tristesse et la colère.

Les Bayonnais sont venus nombreux vendredi rendre hommage à Patrice, 46 ans, tué à mains nues lors des Fêtes de Bayonne. Une minute de silence est observée. L'hommage est très sobre. Mais, interrogés, les habitants prennent tous la parole avec la même colère devant cette agression qu’ils ne comprennent pas : "Je suis profondément triste, ça ne ressemble pas du tout à l’esprit de Bayonne" ; "C’est inacceptable, parce que normalement, ce sont des moments de joie et de fête et que cela ne devrait pas arriver".

C’est en plein cœur de la ville, devant son immeuble, que Patrice est agressé le soir du 26 juillet. Il rentre chez lui. Trois hommes urinent sur sa porte. Il leur demande d’arrêter. En réponse, il est roué de coups violents. Patrice s’écroule. Dans le coma, il décède à l’hôpital, jeudi 3 août.

Un voisin restaurateur qui le connaissait le décrit comme "très gentil, grand, costaud, super cool. Un gars comme on aime".  

Les suspects se sont enfouis par une rue, juste à côté de l’immeuble. C’est là que les policiers perdent leur trace. Ils se sont fondus dans la foule. Ce soir-là, il y avait plus d’un million de personnes dans les rues. C’était l’ouverture des fêtes de Bayonne. Les policiers lancent donc un appel à tous les témoins potentiels et ont diffusé le portrait-robot d’un des agresseurs. Pour le moment, les trois suspects n’ont pas été identifiés.


La rédaction de TF1 | Reportage Florian Litzler, Alice Brousse

Tout
TF1 Info