VIDÉO – Comparutions immédiates : quelles sanctions pour les émeutiers ?

par La rédaction de TF1info | Reportage : Sylvain Millanvoye, Georges Brenier, Stéphane Deperrois
Publié le 1 juillet 2023 à 16h09

Source : JT 13h WE

Au tribunal de Nanterre, une vingtaine de personnes ont été jugées en comparution immédiate ce vendredi.
Très jeunes pour la plupart, elles étaient poursuivies pour des dégradations et des violences.
Une équipe de TF1 a suivi les audiences.

"Quand un gamin vous dit : 'je suis incapable de vous dire pourquoi j'ai fait ça', je crois que c'est la vérité", estime Maître Morad Falek, avocat au barreau de Paris, au micro de TF1. Vous ne les verrez pas à l'image, mais sur le banc des prévenus ce vendredi, au tribunal judiciaire de Nanterre, une vingtaine de jeunes se sont succédé, âgés de 18 à 31 ans. Ils étaient jugés en comparution immédiate pour dégradation, rébellion et violence sur policiers. 

C'est la première fois que j'allume un mortier, et c'est la dernière fois
Yamadou, 21 ans

La plupart d'entre eux ont peiné à se défendre et à expliquer leurs actes, comme on le constate dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. "C'est la première fois que j'allume un mortier, et c'est la dernière fois", a ainsi déclaré Yamadou, un jeune homme de 21 ans, finalement condamné pour cet acte à quatre mois de prison ferme. "J'aurais mieux fait de rester avec ma mère", a plaidé Amaury, 22 ans, avant d'écoper de six mois ferme pour violence sur policier. La plupart de ces jeunes étaient inconnus des services de police avant leur participation aux émeutes.

"Le dénominateur commun à ces trois jours d’émeutes, c’est l'extrême jeunesse", estime encore Maître Falek. La nuit dernière à Paris, en effet, 20% des gardes à vue concernaient des mineurs. Avant treize ans, un jeune ne peut être reconnu coupable d’infraction. C’est après son 13ᵉ anniversaire que sa responsabilité pénale est engagée. Dans tous les cas, chez les enfants, les condamnations gardent une vocation "éducative". En revanche, leurs parents demeurent responsables : charge à eux d’indemniser d’éventuelles victimes. 


La rédaction de TF1info | Reportage : Sylvain Millanvoye, Georges Brenier, Stéphane Deperrois

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info