Karine Pialle, qui réside à Maché, près de La Roche-sur-Yon (Vendée) n'a pas donné de signe de vie depuis le 27 mars dernier.
Son téléphone a été découvert à la sortie de la commune, deux semaines après sa disparition
Une information judiciaire a été ouverte pour enlèvement et séquestration.

"C'est un enfer, un enfer d'attendre, et d'attendre, et de ne pas savoir". Michel Pialle est sans nouvelle de son épouse, Karine, depuis bientôt deux mois. Séparés depuis 3 ans, ils vivent sous le même toit à Maché, près de La Roche-sur-Yon, en Vendée.

Selon lui, Karine lui a envoyé le 27 mars, jour de sa disparition, un SMS l'informant qu'elle quittait le foyer. "Elle est partie avec un certain nombre d'affaires, le nécessaire de toilette, des habits, elle a pris le livret de famille", énumère Michel Pialle au micro du 20H de TF1, dans le reportage visible en tête de cet article. 

Il explique qu'elle a ensuite envoyé des SMS à sa fille pendant quatre jours, puis plus rien, aucun signe de vie. "Elle n'a pas téléphoné pour les 20 ans de ma fille, ni à la rentrée scolaire. Ça fait quand même pratiquement deux mois qu'on n'a pas de nouvelles donc j'ai plus qu'une crainte. Tout ce qu'on veut c'est avoir des nouvelles de Karine pour nous libérer émotionnellement et rassurer tout le monde, juste ça, ça suffira", implore-t-il. 

Un détail "troublant"

S'il est certain que la mère de cinq enfants a disparu volontairement, un élément vient semer le doute. Le 9 avril dernier, soit deux semaines après la disparition de Karine, et une semaine après que Michel en a informé les autorités, son téléphone est découvert dans un fossé, à la sortie de la commune, et ce n'est autre que le maire qui est tombé dessus lors d'une balade.

"Le téléphone était sans carte SIM, relativement propre et sec et avec un niveau de batterie qui laissait penser que ça ne faisait pas très longtemps qu'il était là", explique Frédéric Rager. Des éléments qu'il trouve "troublants" et qui l'ont poussé à appeler la gendarmerie. Une enquête pour disparition inquiétante est alors ouverte le 10 avril et confiée à la section de recherches de Nantes. 

Contactée par téléphone, la sœur de Karine Pialle assure que cette mère de famille n'aurait jamais abandonné ses enfants. "C'est une maman présente au quotidien pour ses enfants, sa famille, sa maison, (...) ce n'est pas quelqu'un qui va partir comme ça, je pense qu'il lui est arrivé quelque chose."

Une information judiciaire ouverte et un appel à témoins lancé

Une information judiciaire a été ouverte ce mercredi pour enlèvement et séquestration, a appris LCI. Le domicile familial a été perquisitionné. Un appel à témoins a aussi été diffusé par la gendarmerie. Karine Pialle y est décrite comme mesurant 1m67, ayant les cheveux noirs, mi-longs et frisés, et étant de type européen. Elle porte un tatouage de 25 cm dans le bas des reins représentant sept fleurs de lys. Le jour de sa disparition, elle portait également des boucles d'oreilles et des bagues plaquées or fantaisie aux deux mains. 

Les personnes en possession d'informations susceptibles d'aider les enquêteurs sont invitées à composer le numéro vert suivant : 0800 877 668.


E.R. | Reportage TF1 : S. Chevallereau, P. Véron, E. Dubois

Tout
TF1 Info