VIDÉO - L'hôpital de Cannes au ralenti après une cyberattaque

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : J. Garrel, A. Lalli
Publié le 17 avril 2024 à 14h42

Source : JT 13h Semaine

Une nouvelle cyberattaque a visé un hôpital français : il s'agit cette fois du centre hospitalier Simone Veil à Cannes.
Les opérations non urgentes ont dû être reportées et une enquête a été ouverte.
Le JT de TF1 s'est rendu sur place.

C'est une mauvaise surprise pour Rayan ce mercredi 17 avril au matin : à peine arrivé à l'hôpital de Cannes (Alpes-Maritimes), il doit déjà en repartir, sans être passé par le bloc opératoire. "On devait m'enlever une dent, ça me fait souffrir un peu. Et en venant ici, on m'a dit que c'était annulé à cause d'un problème informatique, une panne il me semble", explique-t-il à nos journalistes, dans le reportage du JT de TF1 visible en tête de cet article.

Le centre hospitalier est en réalité la cible d'une cyberattaque survenue mardi matin. Un tiers des opérations a dû être déprogrammé. Tous les systèmes informatiques ainsi que les connexions internet ont été coupés pour éviter des fuites de données. 

Les cyberattaques se sont multipliées contre des hôpitaux ou des municipalités

Conséquence : dans tous les services, comme en cardiologie, c'est le retour au papier-crayon. "Ça a pris un temps supplémentaire mais tout le monde s'y est mis : les infirmières, les secrétaires, les cadres...", explique Valérie Barro, cadre de santé au centre hospitalier.

Une cellule de crise a été activée. Le retour à la normale, lui, pourrait prendre plusieurs jours.

En attendant, même si les urgences continuent à fonctionner, l'hôpital tourne au ralenti et ne peut plus assurer certains actes médicaux. "Par exemple, la prise en charge des AVC. La rapidité d'établissement du diagnostic est absolument vitale et par précaution, par souci de la sécurité de nos patients, nous avons dérouté la filière neurovasculaire vers nos partenaires du CHU de Nice", détaille Yves Servant, le directeur de l'établissement.

Ces derniers mois, les cyberattaques se sont multipliées contre des hôpitaux ou des municipalités. Bien souvent, les pirates visent les données personnelles des patients ou des administrés, pour les revendre ou réclamer des rançons.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : J. Garrel, A. Lalli

Tout
TF1 Info