Ce vendredi, des magasins ont été pillés en plein jour à Strasbourg et en région parisienne.
À Nantes, des scènes analogues avaient été observées la nuit précédente.

En pleine après-midi, une foule de jeunes force l'entrée d'un restaurant McDonald de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), comme en témoigne une vidéo amateur dans le reportage de TF1 en tête de cet article. Les jeunes pillards s'engouffrent jusque dans les cuisines, où ils se filment eux-mêmes. Un peu plus loin, un centre commercial est pris d'assaut, et des dizaines d'individus s'en prennent aux magasins pour dérober ce qu'ils peuvent. Le site a dû être évacué, puis fermé.

Un supermarché ouvert à la voiture-bélier

Des scènes de pillage analogues ont été filmées dans plusieurs villes de France, comme à Strasbourg (Bas Rhin), dans un magasin Apple du centre-ville. Ces actions succédaient à une nuit de violences dans tout le pays, parfois accompagnées de pillages. À Nantes (Loire-Atlantique), c'est une voiture-bélier qui a détruit l'entrée d'un supermarché Lidl, ouvrant la voie à des dizaines d'individus, qui ont ensuite pillé les rayons. Au petit matin, les habitants du quartier sont sidérés, en découvrant l'entrée éventrée du magasin, où la voiture est toujours encastrée. "C'est stupide", soupire l'un d'eux au micro de TF1, "quel que soit le quartier il n'y a pas à faire ça, mais là c'est s'en prendre à leur population, donc à des gens qui n'ont rien fait".

Tout ce qui pouvait être volé a été volé
Le gérant d'une brasserie marseillaise

À Marseille (Bouches-du-Rhône) jusqu'ici moins touchée par les violences urbaines, de nombreux commerces ont été également pillés. Il ne reste plus rien d'une brasserie du Vieux-Port, car la veille au soir, les chaises avaient été incendiées pour servir de barrage contre les forces de l'ordre. Le reste du matériel a été dérobé, nous explique son gérant : "Alcools, matériel informatique, tout ce qui pouvait être volé a été volé". Même constat dans un magasin de chaussures à proximité. 

À Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), c'est un vol plus inquiétant qui a eu lieu : une armurerie de la ville a été littéralement mise à sac, sous les yeux de son propriétaire impuissant. Les pillards sont repris les bras chargés de diverses armes comme des couteaux, mais heureusement, aucune arme à feu n'était à leur portée. Pendant la journée de vendredi, de nombreux centres commerciaux ont choisi de se barricader pour la nuit suivante, tandis que les enquêteurs de la police relevaient les empreintes sur les sites déjà pillés.


La rédaction de TF1info | Reportage : Sophie Chevallereau, Romane Rosso, Xavier Boucher

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info