Un policier a été blessé ce lundi après-midi à Schiltigheim, dans la banlieue nord de Strasbourg.
Selon la police, il a été percuté en tentant d’intercepter un jeune en plein rodéo sur une motocross, à la sortie d'une école.

La scène se déroule lundi 15 avril vers 16h35 : à Schiltigheim (Bas-Rhin), près de Strasbourg, un motard fonce tout droit sur un policier municipal qui tentait de l'arrêter. La collision est brutale mais le policier se relève, et tente d'intercepter le jeune homme qui prend la fuite, avant d'être arrêté quelques instants plus tard. Un riverain a filmé la scène devant une école de la ville, où les policiers assuraient la sécurité d'un carrefour.

Ce mardi matin, les parents d'élèves ne cachent pas leur colère et leur lassitude. "Les feux grillés, les voitures qui passent à toute vitesse... Moi je suis là depuis 2012, c'est régulier", se désole une femme. Une autre abonde : "On est censé être en sécurité devant une école. Là, ce n'est pas vraiment le cas. Ça fait un peu peur quand même." Une dernière se dit "blasée, parce que ça fait des années que j'habite ici et je vois que ça se dégrade à vitesse grand V et qu'on ne peut rien y faire." 

1932 opérations anti-rodéos en quinze jours

Le pilote serait un mineur de 17 ans qui faisait des rodéos urbains dans le quartier, d'après la police. Il a été placé en garde à vue. Le policier, lui, a été hospitalisé. Il souffre d'une fracture et d'entorses aux niveaux du genou et des poignets.

C'est la consternation chez un syndicat des policiers : "Au niveau de la police nationale, on mène des opérations rodéo régulièrement dans les quartiers. On attend que la justice prenne en compte ce souci, et que les individus, quand ils sont interpellés, soient condamnés fermement", commentent Sylvain André, secrétaire départemental adjoint d'Alliance Police Nationale Bas-Rhin.

Les refus d'obtempérer, ainsi que les rodéos, se multiplient ces derniers jours. Plusieurs ont été constatés et affichés sur les réseaux sociaux. Entre le 1er et le 15 avril, les forces de l'ordre ont procédé à 1932 opérations anti-rodéos, et à 246 interpellations en France. Des actes qui sont passibles d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : K. Yousfi, É. Schings

Tout
TF1 Info