VIDÉO - "Il y en a pour 10.000 euros" : les voitures de ces Girondins ont toutes de l'eau dans le carburant

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : L. Kebdani, L. Attal, T. Vartanian
Publié le 15 avril 2024 à 11h47

Source : JT 20h WE

Après avoir fait le plein dans des stations-service E.Leclerc en Gironde, des automobilistes ont constaté que le carburant avait été mélangé à de l'eau.
Certains se sont retrouvés avec des milliers d'euros de réparation.
Plusieurs pistes sont examinées pour expliquer le phénomène.

À chaque démarrage, Vanessa observe le même message : "Défaut moteur : faites réparer le véhicule". Depuis dix jours, la voiture de cette automobiliste ne dépasse plus les 15km/h. Elle ne manque pourtant pas de carburant. C'est même juste après avoir fait le plein dans une station que le problème est apparu. Elle pensait au début à un hasard malchanceux, avant de découvrir qu'une quarantaine d'automobilistes avaient vécu exactement la même chose.

"Ce qui est intéressant, c'est que je vois qu'on a plusieurs points communs : perte de puissance du véhicule et un voyant moteur orange qui est affiché", résume Rachid Matmour, qui subit également ce problème.

Plusieurs pistes envisagées

Un plein de carburant qui risque de leur coûter cher : "Il y en a pour 10.000 euros", nous explique le même automobiliste, devis à l'appui. 

Des pannes à répétition juste à cause d'un plein, comment est-ce possible ? Plusieurs garagistes auraient retrouvé de l'eau dans le carburant de leurs clients. L'enseigne nous assure effectuer en ce moment des recherches : "Le centre E. Leclerc de Sainte-Eulalie est en contact avec les clients. (...) Des analyses externes approfondies sont en cours afin de comprendre les problèmes rencontrés".

Plus intriguant : trois stations de la même enseigne, à Talence, Sainte-Eulalie, et Ambarès-et-Lagrave, seraient concernées dans un rayon de 15 km. Selon nos informations, toutes sont fournies par le même dépôt d'hydrocarbures d'Ambès. Les autres stations fournies par ce dépôt affirment n'avoir constaté aucun dysfonctionnement. Alors, comment l'eau a-t-elle pu arriver dans le carburant ?

Il peut y avoir plusieurs explications. "Soit ça vient de la cuve : une cuve percée ou qui aurait un joint défaillant parce qu'on a eu dans ces endroits-là de grosses pluies. Soit une malveillance aussi, pourquoi pas ? Et dernière solution, c'est le camion de livraison qui, par un échange inconnu, aurait chargé de l'eau en même temps que de l'essence", explique Francis Pousse, président des distributeurs indépendants de carburant.

Les propriétaires des voitures endommagées espèrent désormais des réponses, et surtout, un dédommagement de la part de l'enseigne.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : L. Kebdani, L. Attal, T. Vartanian

Tout
TF1 Info