VIDÉO - Tempête Ciarán : ce que l'on sait sur la mort d'un chauffeur routier dans l'Aisne

par A. Lo. | Reportage TF1 Florian Litzer, Sébastien Hembert
Publié le 2 novembre 2023 à 14h28

Source : TF1 Info

Dans l'Aisne, pourtant en vigilance jaune, un arbre a chuté sur la route lors du passage de la tempête Ciarán.
Le chauffeur d'un camion l'a ensuite percuté de plein fouet, provoquant son décès.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

Les lieux portent encore les stigmates de l'accident. Si le passage de la tempête Ciarán a été particulièrement remarqué dans le quart nord-ouest du pays où des pointes allant jusqu'à 200 km/h ont été relevées, des vents violents ont soufflé dans de nombreux départements en France. 

Dans l'Aisne, pourtant classé en vigilance vents jaune, les rafales ont provoqué la chute d'arbres sur la RN31. Un camion a ensuite percuté cet obstacle de plein fouet, provoquant la mort de son chauffeur. Nicolas Rébérot, le maire de Ressons-le-Long, où est survenu l'accident, raconte ce qu'il s'est passé dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article.

Un accident survenu en plein milieu de la nuit

"Le vent a forcé sur cet alignement d'arbres, qui s'est couché sur la totalité de la route, venant percuter complètement la rambarde de sécurité que nous voyons juste derrière nous. Ce qui fait que le chauffeur routier n'a pu éviter l'arbre, quand bien même, il l'a vu au dernier moment", retrace l'édile dans le reportage TF1 en tête de cet article.

Le choc, survenu aux alentours de 4h30 selon la préfecture, est violent. Des photos montrent notamment la tête du camion, totalement écrasée. Lorsque les pompiers arrivent sur place, ils trouvent le chauffeur conscient et parviennent à l'extraire de la cabine. Mais le conducteur de 55 ans décède lors de son transfert à l'hôpital. L'accident n'a pas fait d'autre victime, le chauffeur étant seul dans son véhicule

À la suite de l'accident, le parquet de Soissons a ouvert une enquête. Le ministre des Transports, Clément Beaune, qui a évoqué sur franceinfo le décès du chauffeur, tôt ce jeudi 2 novembre, a assuré avoir exprimé ses condoléances à sa famille et à ses collègues. Il a également souligné que "même dans les départements qui ne sont pas en vigilance rouge, il y a des risques très forts, des dangers très forts sur la route".


A. Lo. | Reportage TF1 Florian Litzer, Sébastien Hembert

Tout
TF1 Info