Traversée de la Manche: une fillette de 7 ans meurt dans le naufrage d'une embarcation

Publié le 3 mars 2024 à 11h23, mis à jour le 3 mars 2024 à 13h30

Source : Sujet TF1 Info

Une fillette de sept ans est décédée dans le naufrage d'une embarcation dans le canal de l'Aa à Watten (Nord), annonce la préfecture ce dimanche.
La victime se trouvait avec sa famille et d'autres migrants quand le bateau a chaviré.
Ils tentaient de rejoindre la Manche.

Une fillette de sept ans est décédée par noyade dimanche dans le canal de l'Aa, qui se jette dans la mer du Nord, à Watten (Nord), alors qu'elle se trouvait sur une petite embarcation qui a chaviré. Cette embarcation, avec à son bord 16 migrants, dont six adultes et dix enfants âgés de 7 à 13 ans,"n'était pas dimensionnée pour supporter autant de personnes", a affirmé la préfecture du Nord dans un communiqué.

Celle-ci a chaviré à quelques kilomètres de la côte, "peu de temps après la montée de ces personnes", a-t-elle ajouté. Tous les passagers sont tombés à l'eau, a précisé la préfecture à l'AFP. Alertés par un promeneur, "gendarmes et pompiers se sont immédiatement transportés sur les lieux". Les parents de la petite fille, qui se trouvaient à bord avec leurs trois autres enfants, "ont été transportés au centre hospitalier de Dunkerque".

Plusieurs victimes hospitalisées

Dix personnes au total ont été transportées à l'hôpital. Cinq autres --deux hommes et trois enfants-- ont été accueillis dans une salle mise à disposition par la mairie de Watten.

Ce drame est le troisième ayant entraîné des décès en 2024 lors de tentatives de traversée de la Manche pour rejoindre l'Angleterre. 

En 2023, 29.437 migrants ont rejoint illégalement les côtes anglaises, contre 45.774 en 2022, année record, selon des chiffres du ministère britannique de l'Intérieur. L'année dernière, douze migrants ont perdu la vie en tentant de traverser la Manche, selon la préfecture maritime.

Des gardes à vue en cours

"Plusieurs gardes à vue sont en cours", a annoncé le parquet de Dunkerque en début d'après-midi  à l'AFP. 

Ce dernier a ouvert une enquête pour "homicide involontaire", "blessures involontaires", "association de malfaiteurs" et "aide à l'entrée et au séjour irrégulier en bande organisée avec mise en danger d'autrui". 


Aurélie SARROT

Tout
TF1 Info