VIDÉO - "Un culot monstre" : le couple menait la vie de château... en escroquant la propriétaire

par M.D. | Reportage Antoine Bourdarias, Amandine Creff, Vincent Pierron
Publié le 29 février 2024 à 18h11, mis à jour le 29 février 2024 à 20h32

Source : JT 13h Semaine

Un couple d'escrocs présumés a comparu ce jeudi devant le tribunal de Versailles pour avoir escroqué la propriétaire d'un château dans les Yvelines.
L'homme et la femme lui ont fait croire qu’ils comptaient acheter la demeure, qu’ils ont occupée avant même de l’avoir payée.
Ces squatteurs, condamnés à quatre ans et dix-huit mois de prison, n'en étaient pas à leur premier coup d'essai, comme vous l'explique TF1.

 La vie de château... aux frais de la princesse. Un couple d'escrocs présumés comparaissait ce jeudi 29 février devant le tribunal de Versailles pour avoir escroqué la propriétaire du château de Sauvage, près d'Émancé (Yvelines). Il y a un an, en mars 2023, après avoir mis la victime en confiance, Michael B. (47 ans) et Céline L. (41 ans) lui ont fait croire qu’ils comptaient acheter la luxueuse demeure estimée à 11 millions d'euros. Se disant très fortuné et de nationalité britannique, l'homme a réussi à convaincre la propriétaire de lui remettre les clés sans même avoir signé l'acte d'achat.

 "On n’a pas trop fait attention", reconnait Bruno de Creuse, élagueur au château, dans le reportage de TF1 en tête de cet article. L'employé se souvient d'une personne extrêmement persuasive : "Il avait un culot monstre. Et il a plumé tout le monde". La propriétaire finit par se rendre compte de la supercherie. Mais il est déjà trop tard lorsqu'elle se rend sur les lieux en juillet, le couple a pris la fuite. L'intérieur du château a été saccagé. Le préjudice des dégradations a été estimé à 98.000 euros. Pire, pendant qu'ils squattaient les lieux, les deux escrocs présumés ont aussi revendu une partie du mobilier pour un montant d'environ 500.000 euros.

Interrogée sur l'affaire, la maire (DVD) d’Émancé, Stéphanie Briolant, ne cache pas son désarroi. "On a tout un patrimoine historique construit sur notre commune. Et de savoir qu’il y a peut-être des effets personnels ou tout simplement des lieux qui ont été saccagés, ça ne peut qu’attrister les gens", déplore l'élue. Avant le château de Sauvage, le couple avait occupé illégalement un autre château à Montfort-l'Amaury (Yvelines) avec le même mode opératoire en 2022. 

Après des mois d'enquête, les gendarmes ont fini par retrouver leur trace. Au moment de leur interpellation le mois dernier,  Michael B. et Céline L. squattaient une luxueuse maison sur l'île d'Oléron avec le même scénario. "Ces personnes ont un don pour arriver à la manipulation d'autres personnes. Un véritable bagout professionnel, si j'ose dire", déclare le colonel Denis Hebinger, commandant de la Section de recherches de Versailles.  Michael B. et Céline L., placés en détention provisoire dans l'attente de leur procès, ont été condamnés respectivement à quatre ans et dix-huit mois de prison ce jeudi. Ils sont également condamnés à rembourser une partie des biens qu'ils ont volés à leur victime.


M.D. | Reportage Antoine Bourdarias, Amandine Creff, Vincent Pierron

Tout
TF1 Info