VIDÉO - "Un règlement de comptes sur le Vieux-Port, c'est dingue" : le choc à Marseille après une fusillade

par La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Pauline Lefrançois, Frédéric Miara
Publié le 7 octobre 2023 à 17h17

Source : JT 13h WE

Vendredi 6 octobre, une fusillade a éclaté près du Vieux-Port de Marseille, blessant une personne.
Les terrasses étaient bondées de clients venus suivre le match de rugby France-Italie.
Le 13H de TF1 s'est rendu auprès des restaurateurs du quartier, au lendemain des faits.

Une fusillade en plein soir de match. Vendredi 6 octobre, le quartier du Vieux-Port a été émaillé de coups de feu, cours Estienne d'Orves. Selon les marins-pompiers, une personne - dont le pronostic vital n'est pas engagé - a été blessée dans ces faits. Les policiers étaient arrivés très vite sur place pour établir un périmètre de sécurité, alors même que la soirée continuait pour les Marseillais. 

Dès vendredi soir, devant les caméras de TF1, des Marseillais s'insurgeaient de cette violence en plein centre-ville.  "Ce qui est incroyable, maintenant, c'est que l'on peut se retrouver avec un règlement de comptes là en terrasse près du Vieux-Port. C'est dingue", expliquait un témoin.

Au lendemain des faits, les restaurateurs voisins - situés à quelques encablures du Vieux-Port - se sont réveillés avec un goût amer. "C'est une place où il y a vraiment beaucoup de monde. On est sur un soir de match. On est sur l'arrière-saison de l'été, dont il y a réellement beaucoup de monde sur les terrasses. Je suis consterné", explique l'un des professionnels au micro du 13H de TF1. "Il y a une impunité, aujourd'hui, face à cette montée de violences. Ce n'est pas possible", s'insurge un autre. 

Le cours Honoré-d'Estienne-d'Orves est situé juste derrière le Vieux-Port et est très fréquenté chaque soir, avec des terrasses souvent bondées.

Comment endiguer les violences à Marseille ?Source : JT 13h WE

Un "bain de sang" depuis le début de l'année

"Il y a une insécurité incroyable sur Marseille avec des coups de feu, des coups de couteau tous les jours. Il ne faudrait pas que Marseille devienne une narco-ville", critique Rudy Mana, le porte-parole du syndicat Alliance Police Nationale.

Plus d'une quarantaine de personnes ont été tuées cette année dans la ville dans des guerres de territoires entre trafiquants. La procureure de la République évoque un "bain de sang" en pleine guerre des gangs. Dans un communiqué, fin septembre, la magistrate évoquait la mort de 46 personnes depuis le 1ᵉʳ janvier. Dans le même temps, au moins 110 personnes ont été blessées dans ces tentatives d'homicide en bande organisé.

L'homme blessé est connu des services de police pour plusieurs délits. Pour l'heure, il est impossible d'affirmer qu'il s'agit - ou non - d'un règlement de comptes. L'auteur des coups de feu, qui était cagoulé, a pris la fuite. Pour tenter de le retrouver, les enquêteurs travaillent avec les images de vidéosurveillance de la cité phocéenne.


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Pauline Lefrançois, Frédéric Miara

Tout
TF1 Info