Le 13H

Arnaque à la carte bancaire : gare à ce nouveau piège sur les parkings des supermarchés

Léa Tintillier | Reportage TF1 Antoine Cazabonne
Publié le 14 novembre 2022 à 16h44, mis à jour le 16 novembre 2022 à 14h25
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Une nouvelle arnaque à la carte bancaire a été repérée sur les parkings des supermarchés.
Les escrocs font croire à une erreur de caisse en se faisant passer pour des employés de l'enseigne.
Une victime témoigne auprès de TF1.

Jamais Fernande, 83 ans, n’aurait cru se faire escroquer après ses courses sur un parking de supermarché. Ce jour-là, comme chaque semaine, cette habitante des Pyrénées-Orientales fait ses achats. Lorsqu’elle remonte dans sa voiture pour partir, une femme se précipite et monte dans son véhicule. 

Celle-ci prétend travailler dans le supermarché et annonce à la retraitée qu’elle a payé un article en trop qu’elle doit se faire rembourser. Elle demande alors à Fernande de lui laisser sa carte bancaire et de lui donner son code. La fausse employée s’empare de la carte et se dirige dans le magasin. Elle se rend ensuite au distributeur et dérobe 400 euros à l'octogénaire. 

Cette dernière est traumatisée. "Maintenant, j’ai souvent peur. Je suis obligée de faire venir mon fils parce que j’ai toujours une appréhension", confie Fernande. "J’étais choqué parce que je me dis quand même que dans un supermarché, il y a des vigiles, il y a des caméras, normalement, ça ne doit pas arriver", ajoute le fils de la retraitée. 

Des victimes dans toute la France

Cette nouvelle forme d’escroquerie se multiplie partout en France. Alors les gendarmes affichent leur présence aux abords des supermarchés pour conseiller les personnes âgées particulièrement prises pour cible. "C’est bien qu’il y ait cette présence et qu’ils informent les gens", affirme un homme dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Lire aussi

L’arnaque paraît simple, mais les agresseurs ont des méthodes très organisées pour amadouer les personnes vulnérables. "Ce sont des escrocs qui savent faire, assure le chef d’escadron Céline Thomas, du groupement de la gendarmerie des Pyrénées-Orientales. Dans cette façon d’agir, ce sont souvent des femmes et elles ont les belles paroles, elles savent tourner les choses, elles sont très bienveillantes et elles réussissent à détourner l’attention de leur victime par des manœuvres verbales frauduleuses", ajoute-t-elle. 

Pour ne pas tomber dans le piège, ne vous fiez pas aux badges ou tenues que pourraient se procurer les agresseurs. Un salarié de supermarché ne vous demandera jamais votre code de carte bancaire ni vos données personnelles. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Antoine Cazabonne

Tout
TF1 Info