Une attaque informatique massive contre l’hôpital André Mignot à Versailles a eu lieu ce week-end.
Tout le système informatique a été coupé après la cyberattaque.
Six patients ont dû être transférés vers d'autres centres hospitaliers, et des opérations ont été déprogrammées.

À peine arrivés aux urgences, certains patients doivent rebrousser chemin. Il leur est impossible d'être accueillis par l’hôpital de Versailles (Yvelines). Ils sont réorientés vers d'autres établissements. Dans tous les bureaux, les mêmes écrans noirs. L'ensemble du système informatique du centre hospitalier est coupé après la cyberattaque. Privé de réseau, le personnel ne peut plus accéder aux dossiers des patients. L’hôpital fonctionne au ralenti.

L’hôpital a déclenché son plan blanc, du personnel a été rappelé en renfort. Les médecins ont dû déprogrammer certaines opérations. Six patients ont été transférés. Le docteur Pierre Raynal, obstétricien, travaille dans le service maternité, et assure que les soins les plus importants sont maintenus. Un groupe de pirates informatiques a revendiqué cette attaque et réclame une rançon. Les centres hospitaliers sont régulièrement la cible de cyberattaques comme celle-ci. L’enquête a été confiée aux experts cyber de la gendarmerie et de la police judiciaire. En attendant, le retour à la normale dans l’hôpital n’est pas prévu avant plusieurs semaines.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info