Vidéoprotection : comment elle sauve des vies

par La rédaction de TF1info | Reportage Perrine Mislanghe, Pascal Michel, Marrion Larradet
Publié le 8 février 2023 à 10h03

Source : JT 20h Semaine

Les caméras de vidéosurveillance ne servent pas qu'à protéger des cambriolages.
Les images visionnées en direct permettent parfois aussi de sauver des vies.
Reportage à Toulouse.

Sur les places, les boulevards, à chaque coin de rue, 300 caméras quadrillées surveillent la ville de Toulouse. En été 2022, après une altercation, deux agresseurs à scooter roulent sur un homme à terre. La scène est filmée par une caméra de vidéosurveillance. À l'époque, la victime nous avait confié avoir tout oublié.

Grâce à la vidéoprotection, les secours ont été prévenus en quelques minutes. L'homme s'en est sorti avec quelques fractures et un traumatisme crânien. C'est dans un centre de commandement de la ville que l'alerte a été donnée. Dans le bâtiment, une dizaine de policiers surveillent 7j/7, 24h/24 les allées et venues des Toulousains. Ce jour-là, la température est de 0°C. Un SDF ne bouge pas. Une patrouille a été envoyée avant un éventuel déclenchement des secours.

Les caméras sont là aussi pou veiller à la bonne santé des passants. Malaises, convulsions, agressions physiques... En 2022, d'après la mairie, les agents du centre ont appelé directement 137 fois les services de secours, soit plus de deux appels par semaine. Au SAMU, ces appels sont précieux. L'information donnée par les policiers est souvent rapide et efficace, permettant la prise en charge à temps des patients. La ville a investi dans six caméras thermiques sur les berges de la Garonne. Depuis leur installation, il y a cinq ans, aucune noyade n'est à déplorer sur ce site.


La rédaction de TF1info | Reportage Perrine Mislanghe, Pascal Michel, Marrion Larradet

Tout
TF1 Info