Le 20h

Violente agression d’une octogénaire à Cannes : son fils "déçu" par le jugement

Léa Tintillier | Reportage TF1 Anouchka Flieller, Didier Laborde
Publié le 1 décembre 2022 à 20h58, mis à jour le 2 décembre 2022 à 10h12
JT Perso

Source : Le JT

Fin août dernier, à Cannes, une femme de 89 ans a été violemment agressée par trois mineurs.
Deux d’entre eux ont été reconnus coupables et le dernier a été relaxé cette semaine.
Un jugement qui déçoit le fils de l'octogénaire.

L’agression a été filmée par les caméras de surveillance d’un immeuble. Le 29 août dernier, une femme de 89 ans est violemment frappée par derrière à la tête, alors qu'elle rentre chez elle, par un mineur. Un deuxième jeune vient lui voler son sac alors qu’elle est à terre, inconsciente, et un autre encore semble filmer avec son téléphone. 

Trois mois après, l’octogénaire est encore très marquée. "Je fais des cauchemars la nuit, je ne suis pas bien. Je ne mange presque rien, j’ai peur de passer dans le chemin. Il faut toujours que quelqu’un m’accompagne. J’ai très mal aussi, parce que j’ai deux vertèbres de cassées", explique-t-elle. 

Ses agresseurs ont 14 et 15 ans. "Généralement, les jeunes mineurs se disent ‘on va passer devant le juge pour enfants, je vais prendre un rappel à la loi’. Il faut qu’il y ait une fermeté", affirme Me Jawed Dani, avocat de la victime, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. 

Deux mineurs reconnus coupables

Ce mercredi 30 novembre, devant le tribunal de Grasse (Alpes-Maritimes), deux des jeunes ont été reconnus coupables. Ils étaient en centre éducatif fermé depuis l’agression. Ils devront y rester six mois de plus. Une mesure acceptée selon Me Sevim Kasay, l’avocate d’un des deux agresseurs. "Il est aujourd’hui reconnu coupable par la justice, il n’y a aucune difficulté là-dessus. Il assume les choses, il s’en est expliqué", déclare-t-elle. 

Lire aussi

Celui qui filmait est, quant à lui, relaxé. Ce qui est incompréhensible pour le fils de l’octogénaire qui a assisté à l’audience. "Pour moi, ils étaient tous les trois bien d’accord. Donc, je ne vois pas pourquoi il n’est pas condamné. Je n’ai pas vu de larmes, je n’ai pas vu qu’ils avaient un regret de quoi que ce soit sur l’agression qu’ils ont fait. On est déçu du résultat", témoigne-t-il. Les deux mineurs repasseront devant le tribunal dans six mois pour qu’une sanction pénale soit prononcée. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Anouchka Flieller, Didier Laborde

Tout
TF1 Info