Viol d'une adolescente sur une plage de Saint-Nazaire : le suspect a reconnu les faits

A.S
Publié le 10 janvier 2023 à 12h17

Source : Sujet TF1 Info

Mardi 20 décembre, une adolescente âgée de 13 ans a porté plainte avec ses parents, indiquant qu'elle avait été violée par un homme sur une plage de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).
Un homme a été interpellé jeudi dernier et mis en examen à l'issue de sa garde à vue.
Il a avoué les faits.

Face aux enquêteurs, il a fini par craquer. La semaine dernière, un homme soupçonné d'avoir violé une adolescente en décembre sur une plage de Saint-Nazaire a été interpellé par un policier hors service qui l'a reconnu. 

La jeune fille avait porté plainte le 20 décembre avec ses parents, indiquant qu'en fin de matinée, alors qu’elle se baladait sur le chemin côtier entre les plages de Porcé et Bonne Anse à Saint-Nazaire, un individu muni d’un couteau l'avait attrapée. "Selon la plaignante, il lui a imposé de se rendre sur la plage, tout en lui intimant l’ordre d’éteindre son portable. Il lui a alors imposé une fellation avant de tenter d’avoir une relation sexuelle complète. Il n’y parvenait pas et elle arrivait alors à prendre la fuite. Elle était capable de donner une description très précise de son agresseur", précise à TF1info Renaud Gaudeul, procureur de la République de Nantes, ce mardi 10 janvier. 

Interpellé au même endroit avec un couteau

Un appel à témoins avec un signalement avait lancé deux jours plus tard, mais n'avait rien donné. "Jeudi 5 janvier 2023, un fonctionnaire de police hors service a identifié sur ce même chemin côtier un individu correspondant au portrait-robot établi", détaille le magistrat, ajoutant que le suspect était, au moment de son interpellation, en possession d'un couteau de cuisine dissimulé dans ses vêtements. On ignore toutefois s'il s'apprêtait-il à sévir à nouveau.

Au cours de sa garde à vue, le suspect, âgé de 30 ans, demeurant à Saint-Nazaire, exerçant la profession d’agent d’entretien, a reconnu "l’essentiel des faits dénoncés". Il a été, à l'issue de la mesure, présenté à un magistrat instructeur du pôle de l’instruction à Nantes. Il a par la suite été mis en examen du chef de "viol sur mineure de moins de 15 ans, avec arme" et placé en détention provisoire. 

"Le mis en cause était inconnu des services de justice, si ce n’est une composition pénale en 2018 pour des faits de conduite sans permis de conduire et sans assurance", ajoute le procureur.


A.S

Tout
TF1 Info