Violences à Bobigny : le sauvetage des flammes d'une fillette crée la polémique

Sibylle LAURENT
Publié le 12 février 2017 à 12h14, mis à jour le 12 février 2017 à 13h01
Violences à Bobigny : le sauvetage des flammes d'une fillette crée la polémique

MISE AU POINT - Une petite fille a été sauvée des flammes qui menaçaient le véhicule par un adolescent de 16 ans.

C’est l’histoire d’un sauvetage qui fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques heures. Samedi à Bobigny, en marge de la manifestation en soutien à Théo, une petite fille, restée tétanisée dans une voiture ciblée par des casseurs, a été sauvée des flammes, par un adolescent de 16 ans. Un drame évité de justesse. 

Mais là où l’histoire a fait parler, notamment sur Twitter, c’est que dans un premier temps, ce fait d’arme avait été attribué à la police. Incompréhension dans l'interprétation des propos ? Raccourcis et réseaux sociaux qui s'enflamment ? Ou volonté de récupérer à son compte un acte de bravoure ? Les versions ont divergé pendant plusieurs heures.  Samedi soir en effet, la préfecture de police a envoyé un communiqué après la manifestation, où était notamment indiqué que "des effectifs de police ont dû intervenir pour porter secours à une jeune enfant se trouvant dans un véhicule en feu". Une information reprise notamment par le Parisien, dans un article "Une fillette sauvée des flammes par les CRS", et qui a rapidement fait le tour des réseaux sociaux. 

Plusieurs réactions ont d’abord émergé sur Twitter. Dans un premier temps, beaucoup s’indignent que les policiers s’attribuent la gloire de cette intervention alors que selon eux "c’est leur travail". 

Mais surtout d’autres internautes, présents sur place, mettent en doute cette version.  Et très vite, les réseaux s'enflemment.

Sur Twitter, des témoins présents sur place racontent leur version des faits.

C’est en effet, selon des témoignages concordants, le jeune Emmanuel Toula, 16 ans, qui a lui aussi donné sa version sur le réseau social. "C’est moi qui ai sorti cette petite qui était dans la voiture et près d’une poubelle en feu alors que les policiers nous gazaient 40 m plus loin", écrit-il notamment. 

Il a ensuite raconté son témoignage sur le site du Bondy Blog : "Je ne suis pas un héros, je veux juste rétablir la vérité", dit-il.  Il était venu manifester à Bobigny en soutien à Théo, grièvement blessé lors d'une interpellation le 2 février à Aulnay-sous-Bois. Quand la manifestation a commencé à s’échauffer, Emmanuel s’est éloigné. A vu des jeunes mettre le feu à une poubelle, puis arriver une voiture, dont le capot a commencé à prendre feu. Une mère de famille affolée en est sortie avecun petit garçon, laissant une petite fille "tétanisée" à l'intérieur. "J'avais peur, j'imaginais que la voiture pouvait exploser à tout moment", dit-il. Mais "je me disais que je ne pouvais pas laisser une petite comme ça." L’adolescent a ainsi embarqué l'enfant dans ses bras et l'éloigne, avant de la confier…  aux forces de l'ordre.

Ce dimanche matin, la police a reconnu, d’abord au détour d’un tweet, n’être en effet pas directement à l’origine de ce sauvetage, en "saluant le courage du jeune homme qui a sorti la fillette de la voiture". 

La préfecture de police a par la suite indiqué à l’AFP "n’avoir jamais déclaré que la police avait sorti l'enfant du véhicule" : "C'est un manifestant qui a sorti l'enfant de la voiture. Les forces de l'ordre ont aidé à chercher ses parents juste après qu'elle a été sauvée", a précisé à l'AFP une source policière. Là-dessus, les versions concordent.

VIDEO. Bobigny : des incidents en marge de la manifestation de soutien à ThéoSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Sibylle LAURENT

Tout
TF1 Info