Violences après la défaite du PSG : 15 personnes jugées ce mardi

Publié le 25 août 2020 à 11h59
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

JUSTICE - Quinze personnes seront jugées ce mardi après-midi en comparution immédiate au tribunal judiciaire de Paris après les incidents survenus dimanche soir dans la capitale suite à la défaite du PSG face au Bayern en finale de Ligue des champions. Au total, 158 personnes ont été interpellées dans la soirée du 23 août.

Des vitrines cassées, des objets et des vêtements volés, des magasins vandalisés, des voitures et des poubelles brûlées, des policiers visés. Les scènes, qui se sont déroulées dimanche soir aux abords et sur les Champs-Elysées et du parc des Princes après la défaite du PSG face au Bayern Munich en Ligue des champions ont été particulièrement violentes. 

Au total, les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation 158 personnes. 151 d'entre elles, dont 49 mineurs ont fait l'objet d'un placement en garde à vue, principalement pour "violences sur personne dépositaire de l'autorité publique", "outrages", "vols aggravés" et recel, ainsi que pour des "dégradations", des "participations à un groupement en vue de commettre des délits" ou des "participations à un attroupement après sommations de se disperser". 

Sur les 105 gardes à vue de personnes majeures, 15  seront jugées ce mardi en comparution immédiate. 24 gardes à vue ont été prolongées ce mardi et devraient donner lieu à d'autres comparutions immédiates mercredi. Pour les 66 autres majeurs placés en garde à vue, le parquet de Paris indique qu'il y a eu "7 rappels à la loi, 1 composition pénale, et que 13 gardes à vues ont été levées pour poursuites d'enquête".

Lire aussi

Pillages de bijouterie

Le parquet de Paris ajoute également que deux enquêtes ont été ouvertes pour le pillage de la bijouterie Burma, rue François 1er dans le 8e arrondissement  impliquant une cinquantaine de personnes et pour le pillage d'une autre bijouterie du quartier impliquant une trentaine d'individus. 

Concernant les mineurs interpellés, le parquet de Paris a été dessaisi au profit de tribunaux franciliens,  le tribunal compétent pour les mineurs étant celui de résidence et non celui de commission des faits. De nombreux adolescents interpellés étaient en effet venus spécialement pour la soirée du match dans la capitale.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info